Reading the Deathly Hallows - bribes de la journée du mercredi 25 juillet: chapitres 15 à 16 (p. 269)

Publié le par Tortoise

Le lendemain matin, au début du chapitre 15, "The Goblin's Revenge", Harry cherche un tronc creux pour y cacher l'oeil magique de Maugrey... Petit détail émouvant...
Ils changent de campement, mais Harry, envoyé en ravitaillement, revient tout étonné qu'il n'arrive pas à faire de Patronus contre les Détraqueurs qui surveillent le village moldu... Bah oui, évidemment que c'est le médaillon!! Ah là là, qu'est-ce qu'ils feraient sans Hermione... Vivement qu'ils arrivent à trouver le moyen de le détruire, je croit qu'ils sous-estiment encore largement la mauvaise influence que ce Horcruxe a sur eux...
Et puis, un jour, ils entendent des voix à proximité, et grâce aux Oreilles à Rallonge il identifient Ted Tonks, qui fuit le Ministère, Dirk Cresswell, qui leur a échappé pendant son transfert à Azkaban pour impureté de son ascendance, et Dean Thomas, l'ancien Gryffondor, dont JKR arrive enfin à placer officiellement que son père est parti quand il était bébé, et que, ne l'ayant jamais connu, il ne peut pas être sûr qu'il était un sorcier. Il y a aussi deux Gobelins, dont l'un est Gripsec, Griphook in english, celui qui a guidé Harry et Hagrid dans le tome 1...
Ils apprennent ainsi qu'à Poudlard, Ginny et d'autres se sont introduits dans le bureau du directeur pour essayer de prendre l'épée de Gryffondor, avant de se faire prendre par Snape, qui a jugé plus sûr de faire protéger l'épée à Gringotts... Mais les Gobelins en rigolent bien, pour la bonne raison que l'épée de Poudlard est un faux... La véritable épée est bien plus ancienne, et a été fabriquée par les Gobelins, et elle n'est ni à Poudlard, ni à Gringotts.
Et là on a bien envie de gifler Harry pour qu'il ne les laisse pas partir, mais vienne plutôt se faire connaître pour leur demander leur aide, afin de savoir où est la véritable épée de Gryffondor... C'est sûrement celle-là que Dumbledore a voulu léguer à Harry, plutôt que celle de Poudlard, non?
Bon, le trio se rattrape un peu (et encore, merci Hermione, hin) en appelant Phineas Nigellus pour une petite discussion, où on en apprend un peu plus sur les propriétés exceptionelles des armes forgées par les Gobelins, qui, notamment, repoussent la poussière... Bien pratique! 
Goblin-made blades imbibe only that which strenghtents them...

Et on en apprend enfin un peu plus sur le fonctionnement des déplacement des portraits, quand Harry a l'idée lumineuse (oui, bon, c'est vrai que je charrie un poil, lol!) de lui demander de leur amener Dumbledore, dont le portrait est apparu dans le bureau directorial à sa mort...
Mais non, Nigellus affirme que les portraits ne peuvent se déplacer que dans les autres cadres du château, et ne peuvent aller ailleurs que si ils y ont un autre portrait.
Et avant de partir, ce passionnant mais désagréable Professor Black leur répond enfin que la dernière fois qu'il a vu l'épée quitter son emplacement, c'est quand Dumbledore l'a utilisée pour casser un anneau... La bague des Gaunt, bien sûr... Mais dans ce cas, c'était déjà la fausse épée? Pourtant Nigellus occupe Poudlard depuis des lustres...
Aaah, voilà: c'est Dumbledore qui en a fait une copie, parce qu'il avait encore besoin de la vraie pour détruire le médaillon comme il comptait le faire, et il se doutait qu'on ne laisserait pas l'épée à Harry s'il l'indiquait dans son testament... Reste à trouver la cachette de la vraie! A la Cabane Hurlante? Moi je pensais plutôt au Hog's Head, la Tête de Sanglier dont le tenancier n'est autre qu'Aber', le frérot d'Albus...

Mais voilà que Ron s'énerve, depuis le début on a l'impression qu'il se sent mis à l'écart et qu'il boude, c'est lui qui souffre le plus de leur alimentation instable, lui et Hermione croyaient que Harry avaient plus de pistes et ont été un peu déçus de passer tellement de temps sans guère de résultats probants, et il s'inquiète pour sa famille, et... Et il quitte la tente et transplane. Urg... Ca fait mal de voir la si belle amitié entre Harry et lui se briser comme ça, et on a mal aussi pour Ron... Qu'est-ce qu'il va devenir, est-ce que son état-d'esprit ne va pas l'amener à faire une bêtise, ou l'affaiblir en cas de mauvaise rencontre... Ronniiiie!!!

Ca rend l'ambiance vraiment morose, au début du chapitre 16, "Godric's Hollow"... Un titre de chapitre qui éveille bien l'attention...
Intriguée aussi par le fait que Hermione remarque le signe de Grindelwald, l'oeil triangulaire, comme gribouillis illustrant le titre d'une des histoires pour enfants...
Ils envisagent d'aller à Godric's Hollow, et on a droit à un extrait de "L'Histoire de la Magie", le manuel de Bathilda Tourdesac, dans lequel le lien entre Godric's Hollow et Grodric Gryffondor est bel et bien avéré, et Harry s'en veut de ne pas avoir fait le rapport avec l'épée plus tôt.
Ils se rendent donc à Godric's Hollow, et c'est la veille de Noël, il y a tout plein de neige, et moi ça suffit pour me mettre dans un bel état d'euphorie mêlée de mélancolie... C'est toujours magique, l'ambiance de Noël... Quelle meilleure date pour découvrir ce fameux village de Godric's Hollow?!
J'ai bien aimé le Monument aux Morts qui se transforme en une statue en hommage au couple Potter...
Dans le cimetière, on commence par la tombe de Kendra et Ariana Dumbledore, avec cet étonnant épitaphe:
Where your treasure it, there will your heart be also.
Ensuite on tombe sur celle - de tombe (haha, zeugme involontaire!) - d'un certain Ignotus, dont la stèle porte la marque de Grindelwald, et moi j'aurais bien envie d'en savoir plus, mais Harry veut se dépêcher de trouver ses parents... Et là aussi, leur stèle porte une inscription sybilline: The last enemy that shall be destroyed is death. Comme Harry, je trouve que ça a un peu des consonnances de Mangemorts, ça... C'est bien une idée digne de Voldemort plus qu'autre chose... Enfin, tourné comme ça l'est, ça y fait immédiatement penser...
Je ne peux pas m'empêcher de croire que ces trois détails ont plus d'importance qu'il n'y paraît, surtout les deux inscriptions...
 



Je me suis même relevée la nuit, à une heure du mat', tellement j'arrivais pas à dormir, y avait vraiment pas moyen, même si je sentais la fatigue, je trouvais pas le sommeil pour autant... Alors j'ai lu quelques pages, sans mes lunettes pour me fatiguer plus vite (une vieille ruse de sioux, lol!), mais je n'arrive plus à me souvenir quel passage j'ai lu à ce moment-là. Je me demande si ce n'était pas déjà le chapitre suivant, en fait... Je sais plus! Et évidemment, ça fait partie des trucs que je n'ai absolument pas noté...

Publié dans Potter*Fondus

Commenter cet article