Reading the Deathly Hallows: lundi 30 juillet - chapitres 32 à 33 (p. 554)

Publié le par Tortoise

Le lendemain matin, j'étais quand même trop impatiente de savoir la suite.
Alors dans le chapitre 32, "The Elder Wand", les araignées géantes débarquent, mais du côté des Mangemorts...
Peeves apporte sa contribution en semant des Snagarluffs (je sais plus comment c'était traduit, dans le 6?), et j'aime beaucoup cette utilisation des plantes magiques dans la combat, avec le cri des Mandragores eu début, et la Tentacula venimeuse un peu plus tard...

Le trio sauve la vie de Draco une fois de plus, lui qui faisait le fanfaron aux côtés des Mangemorts... Il me déçoit beaucoup, Drago, j'avais fini par me laisser convaincre qu'il allait se ranger du bon côté, mais non, cette sale fouine sera décidément restée la même jusqu'au bout!

J'ai eu peur pour Lavande, quand Greyback a voulu la mordre... Agréable surprise, que de voir cette chère Trelawney!!!
" 'I have more!' shrieked Professor Trelawney from over the banisters, 'more for any who want them! Here -'
And with a movement like a tennis serve, she heaved another enormous crystal sphere from her bag, waved her wand through the air, and caused the ball to speed across the hall and smash through a window."

Mwouaaaa...

Mais après j'ai été douchée: les araignées géantes font leur entrée, Hagrid se précipite et se fait proprement tuer, du moins à ce qu'on devine aisément... Nooooonnnn!!!!

En plus on n'a même pas le temps de réaliser, le trio arrive dans la Cabane Hurlante et espionne Voldemort qui a convoqué Snape, et qui le tue simplement parce que comme c'est Snape qui a tué Dumbledore, c'est à lui que la Elder Wand doit allégeance, et elle ne répond pas aux attentes de Voldemort tant qu'il n'a pas tué le légitime possesseur du Deathstick...
Re-Noooonnn!!! Même si Snape est clairement mauvais depuis le début de ce tome, ça fait quand même mal de le voir mourir, surtout de cette manière...
Il supplie Harry de recueillir ses souvenirs (sous leur forme magique, cette substance fluide et argentée), et de les regarder, puis lâche son dernier souffle. *sob*...

Le titre du chapitre 33, "The Prince's Tale", inspire bien, dans l'enchaînement de cette scène... J'ai hâte d'en savoir enfin plus sur l'histoire de Snape, sa vie, ce qui l'a construit... Vérifier si les impressions, les indices, les théories étaient bonnes...
J'en avais presque envie de hurler en voyant que Harry ne regardait pas les souvenirs tout de suite...

Cela dit ça douche quand même un grand coup, de revoir le cadavre de Fred, pendant le début de cette courte trêve accordée par Voldemort... Et Harry qui voit à côté les corps de Lupin et Tonks... Comme ça, juste en passant, on s'arrête pas dessus, mais moi jai été obligée de m'arrêter un peu pour ressortir les mouchoirs... Grosse pensée pour le petit Teddy... Sera-t-il élevé par sa grand-mère, comme Neville? C'est trop, trop, trop... Trop désolant, trop triste, trop désespérant...

Et enfin nous y voilà: Harry se rend au bureau directorial, et utilise la Pensine...

J'aime beaucoup ce chapitre... Finalement, la théorie du Snape amoureux de Lily était donc vraie... C'est tellement judicieux, de découvrir ça sous la forme d'une succession d'instants vécus... Et on a enfin l'approfondissement de l'histoire de Pétunia et de ses relations avec sa soeur!!
Et puis, surtout, ça me réconcilie avec lui... Depuis le début du tome, quand on le voyait si résolument tourné vers Voldemort, j'arrivais pas à y croire, au fond de moi je me répétais que c'était encore du bluff, qu'il était obligé de rester impassible pour protéger sa place dans l'entourage de Voldemort, dans un but bien plus louable...

C'est quand même triste, finallement, il n'aura pas manqué beaucoup pour que Lily conserve son amitié... Peut-être même qu'il ne serait pas devenu Mangemort, qu'il n'aurait pas révélé la prophétie à Voldemort, et que tout aurait été différent...
Mais quand on sait l'enfance qu'il a eue (ou du moins, qu'on l'imagine aisément), on se dit que c'est quand même vraiment dommage qu'il soit passé si près d'avoir une vie un peu plus heureuse...

Oui, tous ces épisodes laissent songeur...

Mais surtout, on est confirmé en détail dans la dernière mission confiée par Dumbledore...

"I ask this one, great favour of you, Severus, because death is coming for me as surely as the Chudley Cannons will finish bottom of this year's league. (Mouarf!) 
 I confess i should prefer a quick, painless exit to the protracted and messy affair it will be if, for instance, Greyback is involved [...] or dear Bellatrix, who likes to play with her food before she eats it."

Et puis, l'ultime mission, c'est d'apprendre à Harry que le morceau d'âme qui s'est échappé de Voldemort quand il a reçu le retour de son propre Avada, la nuit d'Halloween 1981, et qui s'est fichée dans Harry par sa cicatrice, l'empêchera de le tuer définitivement... La théorie de la cicatrice de Harry comme dernier Horcruxe était donc très proche de la vérité... C'est assez déprimant...

Publié dans Potter*Fondus

Commenter cet article