J'vous le dis c'était le bonheur

Publié le par Tortoise

Me voilà (presque) de retour à la réalité, après de très bons moments qui valaient bien le coup d'être un brin crevée... (d'ailleurs je ne fais que passer, j'ai du sommeil à rattraper!)
Crises de fous rires à la pelle, expédition dans un coin de Creuse profonde, beau temps à tout va, galères crêpières et musique en continu, avant la longue attente qui rend si dingue avant le concert, surtout une fois installé dans la salle et qu'on n'a plus aucun moyen de faire un peu passer le temps...
Syndrôme des 3 minutes quand tu nous tiens... On a beau avoir l'impression d'avoir patienté un bon quart d'heure, on se rend compte qu'il ne s'est écoulé que 3 minutes depuis la dernière fois qu'on a regardé l'heure!
Rage contre le vigile trop consciencieux qui a déniché l'APN de mon père après une fouille acharnée, moi qui aurait enfin été mieux équipée pour mettre des souvenirs dans la boîte...
Organisation toujours aussi hallucinante quand les "placeurs" ne savaient pas trop s'ils devaient enlever la housse recouvrant les sièges de notre bout de gradin... Ainsi que la rangée devant la nôtre restée complètement vide...

Mais j'imagine que ça ne serait plus pareil si tout se passait bien et en toute logique.
La première partie était à la hauteur de mes espérances, après mes premières écoutes de Etyl quand elle avait été annoncée pour cette date, et ça m'a définitivement accroché. J'adore sa voix, ses textes, son univers musical...
Je buvais du petit lait quand elle a chanté "Bulle" en esquissant la chorégraphie du clip...
Mais dès cet instant j'ai pu voir la différence avec l'ambiance des concerts d'Indo: un public plus silencieux, plus stoïque... Normal, mais un peu frustrant pour moi... Je suis pourtant bien de nature statique et peu démonstrative, mais justement mes premières expériences avec Indo m'ont donné l'habitude de me lever, de chanter (ou du moins tenter) presque tout du long, de taper dans les mains à me les éclater avec seulement de très rares pauses...
Mais c'est sûr que là, c'était forcément plus posé, simplement à l'écoute...
Et pourtant, la fièvre était bien là, avec les mêmes remous pendant l'installation du matériel derrière le rideau... Et les premières notes de "Tous des Anges", tandis que se découpait la magnifique ombre projetée d'une RockWoman de choc...
Mais pendant les morceaux, s'il y avait bien de temps en temps quelques clapements de main enthousiastes, je me suis sentie bridée jusqu'à ce que ça semble s'enflammer de manière plus satisfaisante à peu près à partir de "Si j'étais moi" (la setlist a été rigoureusement respectée).
On a même fait un Rodéo de tous les diables qui fut vraiment un temps fort, quand Zazie lança le mouvement pour qu'on chante à sa place le temps qu'elle boive son thé (parce qu'elle avait la bronchite mais n'avait pas annulé le concert pour autant)...
Bref, c'était vraiment très fort quand même, elle dégageait une énergie incroyable - je me souviens tout particulièrement du tournoiement sur "Je suis un homme" et des sauts synchronisés à 5 avec les musiciens sur Larsen - et son esprit toujours aussi vif et drôle...

Comme ce "Na" où sur l'inspiration du moment elle a changé les paroles pour:
"Mais qui voudrait d'une fille en colère
Qui a une bronchite sévère"
...

Bref, je déverse tout ça complètement en vrac, et j'en oublie sûrement, mais encore une fois la fin fut trop vite arrivée. Sauf que cette fois, on n'avait pas les oreilles bourdonnantes en sortant, ce qui est plutôt appréciable.

Publié dans Listen*n'Live

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tortoise 23/10/2007 14:32

Tout à fait! T'as rien à perdre, au pire un peu de temps à la sortie mais si ça passe ça doit valoir le coup...Les parapluies c'est pour pas que ça dégénère je pense, comme les bouteilles d'eau fermées... C'est complètement dingue, mais j'imagine que s'ils le font c'est qu'il y a une raison, comme quoi y a vraiment toujours des cons partout...(Bercy par contre j'aurais pensé qu'ils faisaient du zèle plus qu'ailleurs!)J'espère que t'aura de la chance pour Superbus!! Et j'espère que j'en aurais aussi la semaine d'après, chez nous!Et pis ça se pourrait bien qu'EliceC et moi on aille à Clermont revoir Indo dans la foulée, même si c'est pas encore fait...

Loraa 22/10/2007 18:38

Ok merci EliceC ! J'avais peur qu'ils gardent les appareils photo pour eux ! (lol)Bizarre qu'ils confisquent les parapluie... O_oJe me souviens que quand j'avais été à l'Olympia et à Bercy, j'avais pas du tout été fouillée, alors je vais tenter ma chance avec le Zénith ^^ 

EliceC 21/10/2007 21:55

Ah c'est vrai que c'était vraiment pas mal du tout ce début de semaine, ma fin de semaine n'a pas été mal du tout, dans le même style mais en mieux encore ! 8D (c'était possible pour moi, oui :p)J'me permets de répondre à Loraa :$ Qu'a fait le vigil quand il a découvert l'appareil ?Il était fier de lui :p Il l'a montré à son copain qui lui a donné une petite étiquette et il a été mis de côté avec tous les mauvais objets à ne pas faire entrer dans la salle (parapluie etc -_-) et faut le récupérer à la sortie.Mais les vigils sont pas super doués non plus en fait, ça dépend sur qui on tombe, ça dépend où on va.Parfois rien qu'un simple coup d'oeil rapide dans le sac, parfois ils y mettent la main.Moi je n'avais pas de sac, j'aurais eu un appareil photo dans ma poche je le passais facilement, j'ai pas été fouillée (pas de poches à ma veste non plus :p) Certains disent même à leurs collègues que c'est pas grave parce qu'eux-mêmes ont déjà laissé passer des appareils alors "un de plus un de moins !" (ça a été ça pour nous à la Cigale)En fait je crois que ça vaut le coup de le tenter, au pire on met un peu plus de temps à sortir parce qu'on doit récupérer notre bien à la fin, au mieux on a des souvenirs photos de notre petite soirée.

Loraa 20/10/2007 17:57

La chance !!!!!!!!!!!! Tu m'étonnes que c'était le bonheur ^^Excellent le changement de paroles sur Na, c'est bien Zazie ça !Et dommage pour ton appareil photo. Moi j'hésite à le prendre pour le concert de Superbus... quand le vigil l'a découvert, il en a fait quoi après ?