Dans le désordre d'apparition

Publié le par Tortoise

Dans mes derniers livres lus, il y a "Coeurs perdus en Atlantide", de Stephen King. Ca parle des années soixante, de Ted Brautigan en fuite (l'un des Briseurs dans la Tour Sombre), de la guerre du Viêt-Nam, enfin bref, de la folie de ce monde, comme King sait si bien le faire...

Deux petites citations que je trouve criantes de vérité:


"Sache lire parfois pour l'histoire, Bobby. Ne sois pas comme ces snobinards qui refusent de le faire. Mais lis aussi parfois pour les mots, pour la langue. Ne sois pas non plus comme ces frileux qui ne s'y risqueraient pas. Et le jour où tu tombes sur un bouquin qui raconte une bonne histoire et qui en plus est bien écrit, chéris-le comme un trésor.
- Des livres comme ça, il y en a beaucoup, à votre avis?
- Plus que ne l'imaginent les snobinards et les frileux. Beaucoup plus."


"Un objet bon marché, cet album. Il aurait pu s'offrir mieux, mais on n'a pas toujours le droit de se payer ce qu'on a les moyens de s'offrir."

J'ai lu aussi "La Saison de la Sorcière", de Roland C. Wagner. J'ai adoré. Un peu déjanté, bien fidèle à son style, mais bien plus facile à suivre que les Futurs Mystères de Paris, et tout aussi passionnant, voire plus... Mais ça reste impossible d'en faire un résumé, huhu.

J'ai lu également le premier tome de la série Autremonde, de Tad Williams, mêlant "vie réelle" et "réalité virtuelle" avec brio... J'ai tout de même trouvé quelques longues, mais j'ai encore tous les tomes suivants à lire.
C'est là-dedans que j'ai (re)trouvé la notion aborigène de la vie-rêve/rêve-vie...

*Puisque l'on ne rêve pas sa vie mais que c'est elle qui nous rêve*


J'ai entrecoupé tout ça d'une BD de Naheulbeuk que je m'étais offert, ben j'aime bien, ça fait un bon complément à la saga mp3, je trouve... C'est juste un peu le bordel pour s'y retrouver dans le découpage en tomes.

J'ai lu aussi "Karine après la vie, le témoignage de Maryvonne et Yvon Dray sur l'incroyable aventure de leur fille dans l'au-delà", présenté par Didier van Cauwelaert, en le cataloguant pour la bibli... A une époque j'aimais bien lire des trucs de ce genre, et ce fut une lecture intéressante, avec la petite touche troublante...

Je suis aussi restée en arrêt devant l'arrière du 3° Fforde:

"Dans la lignée de Lewis Carroll et de Terry Pratchett, Jasper Fforde continue de construire la plus délectable des fantaisies érudites, farcie de références admiratives et moqueuses à la littérature en général, et aux lettres britanniques en particulier"
Sophie Bourdais, Télérama

Vivement que je puisse me le dévorer...

J'ai présentement commencé "Miroirs et fumée", de Neil Gaiman, que j'avais enfin réussi à attraper lors de mon dernier raid à ma bibli adorée, celle où je ne suis qu'une simple emprunteuse...
Ce fort sympathique recueil de petites nouvelles, ou plutôt d'auto-anthologie, s'ouvre sur un rondeau qui me fascine et qui porte ceci en exergue:
"- Je voulais dire, expliqua-t-elle, qu'une personne ne peut s'empêcher de vieillir.
- Une, peut-être pas, répondit Humpty Dumpty, mais deux, certainement. Avec une assistance compétente, vous auriez pu vous arrêter à sept ans."
(De l'autre côté du miroir, by Lewis Carroll)

Et puis le premier texte après l'intro, intitulé "Chevalerie", m'a furieusement rappelé la formidable fic de Vert (surtout l'épilogue), et pour cause ^^

Enfin, j'ai vu l'adaptation cinématographique de "A la Croisée des Mondes" (de Philipp Pullman), après en avoir lu beaucoup de critiques négatives et sans avoir eu le temps (ni le courage) de le relire.
C'est vrai que la B.O. était quasi inexistante et à côté de la plaque, que tout était un peu rapide et que la fin arrive trop vite (et coupée trop tôt par rapport au livre), que Lord Asriel la faisait trop "James Bond" et que ce personnage était trop peu esquissé, comme son ambigüité et celle de Mme Coulter, que la manichéisme est plus prononcé que dans le livre, rajoutant une couche aux poncifs regrettables de la Fantasy alors que le livre est vraiment original, qu'il y avait pas mal de raccourcis excessif à la "wouah trop fort" qui gâchent tout tellement c'est pas crédible, et je parle même pas des authentiques oreilles de Mickey rajoutées à l'engin volant de Lee Scoresby, mais il y a aussi l'intro avec la sublime voix d'Eva Green et une entrée dans cet univers qui m'avait tellement accroché dans le livre, les daemons assez bien rendus, la Poussière d'Or et l'aperçu de la Cité d'Or bien rendus aussi, une Lyra très fidèle au personnage du livre, des sorcières comme je les imaginais (presque),
et au final ce fut un bon moment.

Publié dans Reading*Patch

Commenter cet article