Songeries divagantes d'entre-réveillons

Publié le par Tortoise

Noël... Noël... Je hais Noël
Vive l'époque des bilans et du manque de temps
des fausses trêves et des vrais semblants
Du froid partout mais surtout dedans

(Etyl - Noël)

Puisque l’on ne rêve pas sa vie
Mais que c’est elle qui nous rêve
Il nous faudra chercher sans trêve
Dans ses recoins les plus jolis
Puisque les cheminées d’usines
Crachent de longue leurs langues de déprimes
Puisque le malheur est malin
A prendre l’allure d’un bonheur feint

Et que rien n’est pour de vrai

(Eiffel - Rien n'est pour de vrai)

(C'est pas d'aujourd'hui que je suis fan de ce groupe, et cette chanson fait partie de mes grandes préférées depuis un bon moment, mais hier j'ai eu l'impression de la redécouvrir comme à la première fois... J'ai dû la réécouter 50 fois en 2 jours, elle m'obsède!)


J’ai l’impression de perdre mon temps
Comme nous l’avions trouvé
(...)
Un jour ou l’autre on partira
Moi je ne pense qu’à toi

(Indochine - Gang Bang)

... ... ...
... ...
...


J'ai l'impression de perdre mon temps,
Que ma vie me file entre les doigts
Sans rien pouvoir faire pour me l'approprier...
Combien de temps comme ça?
A ne faire que surnager, s'accomoder, esquiver, repousser...
Pourquoi ce vide qui colle à ma vie
Et résonne en moi comme un fil rouge tendu?

Publié dans Actual*Chroniques

Commenter cet article

John 01/01/2008 00:39

Entre temps... faut prendre la vie du bon côté! =DEt bonne année 2008, chère Tortue