Narnia: secrets de tournage

Publié le par Tortoise

L'adaptation d'un classique littéraire



Le Monde de Narnia : chapitre 1 - le lion, la sorcière et l'armoire magique est l'adaptation, mêlant prises de vues réelles et images de synthèse, de L'Armoire magique, l'un des sept volets de la célèbre saga littéraire Les Chroniques de Narnia créée par C.S. Lewis. Le long-métrage sera suivi de deux suites, elles aussi adaptées d'épisodes de ladite saga.



C.S. Lewis, l'autre Tolkien



L'auteur des Chroniques de Narnia, l'auteur irlandais Clive Staple Lewis, né à Belfast en 1898, est considéré par beaucoup comme le second J.R.R. Tolkien. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si ce spécialiste des mythes et légendes, professeur à Cambridge et détenteur du prestigieux prix littéraire Carnegie, fut l'un des grands amis de l'auteur du Seigneur des Anneaux. Les deux hommes, qui furent Inklings (membres du cercle littéraire d'Oxford du même nom), eurent très vite le même goût du fantastique et des mondes imaginaires.



Un classique de la littérature



Les Chroniques de Narnia est une série classique de sept livres qui, traduits en 29 langues, se sont vendus à plus de 85 millions d'exemplaires dans le monde. Cette saga, la deuxième série de livres la plus vendue au monde après Harry Potter, a débuté avec la publication de L'Armoire Magique en 1950. Six romans ont suivi au rythme d'un par an au cours des six années suivantes, dont le "prequel", Le Neveu du Magicien, et les suites, Le Cheval et son Cavalier, Le Prince Caspian, L'Odyssée du Passeur d'Aur, Le Fauteuil d'Argent, La Dernière Bataille.



De Shrek à Narnia



Avec Le Monde de Narnia : chapitre 1 - le lion, la sorcière et l'armoire magique, le réalisateur Andrew Adamson aborde pour la première fois les prises de vue réelles, puisqu'il avait auparavant signé Shrek et Shrek 2.



Fan de la première heure



Le réalisateur Andrew Adamson est un grand fan des livre de C.S. Lewis depuis l'enfance. "J'ai lu toute la série quand j'avais quelque chose comme huit ou dix ans", raconte-t-il des étoiles dans les yeux. "C'était exactement comme si j'avais vécu dans ce monde, le monde magique de Narnia, pendant un an. Les histoires de Narnia ont leur univers à elles, et ce sont des classiques dans le plus pur sens du terme. Et cela a développé mon imagination. J'ai pensé que ce serait merveilleux de porter ces livres à l'écran, à commencer par "L'Armoire magique", mais ce qui est intéressant, c'est que lorsque j'ai relu ces livres étant devenu adulte, j'ai été surpris de voir combien il y avait dedans peu de choses sur les détails et les personnages. J'ai réalisé alors que le film était une occasion d'ajouter des détails, de développer les choses à partir du livre original, et j'ai aimé cette possibilité, ce défi."



Diriger des enfants



A l'instar d'Harry Potter, les héros du Monde de Narnia sont des enfants. Le réalisateur Andrew Adamson revient sur cette collaboration : "J'étais un peu intimidé à l'idée de diriger des enfants avant la première répétition, mais j'ai découvert que les enfants vous chargent à bloc et vous communiquent leur énergie ? ils en ont tant ! Les diriger s'apparente parfois à un défi, mais nous avons la chance d'avoir des enfants exceptionnels et j'adore travailler avec eux. Je me lance dans une scène avec eux et ils me renvoient ce que je leur donne, et même plus. Et ça, c'est merveilleux."



Le beau-fils de Lewis à la production



L'un des producteurs du long-métrage, Douglas Gresham, n'est autre que le beau-fils de C.S. Lewis, le créateur des Chroniques de Narnia.



Des créatures à foison



Il y a énormément d'espèces différentes de créatures dans Le Monde de Narnia. "C'est le plus grand nombre de créatures jamais réalisées pour un film", explique Howard Berger, créateur des maquillages du film. "Il y en a même plus que dans Le Seigneur des anneaux ! Dans Le Seigneur des anneaux, il y avait deux espèces principales, les Orcs et les Goblins. Dans Le Monde de Narnia, il y a 23 espèces différentes !"



Un tournage au long cours



Le Monde de Narnia : chapitre 1 - le lion, la sorcière et l'armoire magique a été tourné dans les deux îles néo-zélandaises, celle du Nord et celle du Sud, sur une période de cinq mois. Après presque quatre mois de travail en studio à Auckland, l'équipe s'installe dans les superbes lieux choisis à Queenstown, Oamaru et dans la région de Christchurch dans l'île sud, avant de s'établir à Londres et en République Tchèque pour les prises de vues additionnelles. Le tournage s'achève en janvier 2005 avant qu'Andrew Adamson n'entame le processus de postproduction d'un an conduisant à la sortie mondiale du film en décembre 2005.



L'ombre de Michelle Pfeifer



L'actrice Michelle Pfeiffer fut initialement pressentie pour jouer le rôle de la Sorcière, finalement dévolu à Tilda Swinton. L'actrice dut refuser pour cause d'obligations familiales.

Publié dans Lorgnette*View

Commenter cet article