Lost encore et toujours

Publié le par Tortoise

J'arrive plus à dormir. Je me connecte ou je regarde la TV jusqu'à environ 10h, et là d'habitude je me couche et je m'endors.
Mais en ce moment je tourne en rond, j'écris des idées dans mes carnets, je lis, et je n'éteins vraiment qu'à minuit.
Le matin je me réveille à 9h. Je sais pas pourquoi mais dans le studio de Limoges je n'arrive pas à dépasser cet horaire, j'arrive plus à me rendormir passés les 9 heures.
J'ai donc un petit fond de fatigue...


J'en ai marre de réviser, marre des partiels. Pour moi c'est mission impossible, je les foire les uns sur les autres, je me décarcasse et quand je sors j'ai la certitude que c'était tout ça pour rien. Et c'est pas une fausse impression, en général ça se confirme.
Comme dirait mon père je révise pas assez, pas assez sérieusement. Mais j'arrive pas à faire plus. Encore ce matin je me suis longtemps fait violence pour pas brancher l'ordi, juste réviser, et voilà qu'il est 10h, j'ai plus que 2 heures pour réviser une matière super chaude que j'ai quand même des chances de réussir puisque c'est un QCM, mais non j'ai pas pu m'empêcher, je me suis dit que 2 heures ça me laissait le temps, je me déconnecte à 11h grand maximum, et pourtant je sais très bien que je devrais pas le faire...


Et puis hier soir j'ai voulu me connecter uniquement sur mon forum pour enfin l'avancer encore un peu sérieusement, parce qu'en général quand je me connecte c'est pour blogger, surfer et jouer, et après j'ai plus le temps...
Et pour une fois que j'étais motivée à au moins mettre en place ce que je pouvais, mon père m'a appelé à ce moment-là, ça faisiat un moment que j'essayais de le joindre et il arrivait juste, tout ça pour lui filer ma liste de courses et pour se mettre d'accord sur des détails.
Du coup après il était presque 10h et j'avais plus trop la tête à ça alors j'ai arrêté.
Ca m'énerve. Ca traîne trop ce forum. J'y tiens, je veux pas le lâcher, mais j'ai pas assez de temps à lui consacrer, il faudrait que je fasse que ça dans ma vie...
Ca fait longtemps que j'ose pas me plonger dedans parce que j'attend d'avoir assez de temps en continuité, sans autre soucis, par exemple les vacances...
Et puis j'ai beaucoup d'idées, dans mes carnets ça fleurit, mais c'est pas toujours facile, voire possible de les mettre en place, et de toute manière c'est très long...
Comme je le refais à zéro j'essaye de mettre en place de nouvelles idées, de nouvelles manières de fonctionner, qui entraînent pas mal de doutes sur l'efficacité de ces idées, qui engendrent de nouveaux problèmes...
Et je suis même pas sûre de pouvoir toujours m'en occuper quand il sera ouvert, alors à chaque fois que pour le fonctionnement ça nécessite une intervention de ma part, j'hésite...
Ca m'énerve...


Et puis tout le monde parle de mecs ces temps-ci, ça doit être l'été, je sais pas, Amand, mes copines de la fac'... Moi ça me passe loin au-dessus de la tête, j'ai déjà assez à m'occuper de moi-même avant de penser aux mecs... J'en remarque, parfois, mais ça va jamais plus loin parce qu'avant tout il faut que j'arrive à prendre vraiment confiance en moi, que j'arrive à m'aimer moi-même...
Du coup je me sens un peu exclue lors des blablatages à la fac', ça me replonge un peu dans mes idées noires, l'air de rien...


Et l'avenir tellement incertain...
Ma tante m'a encore envoyé un mail, elle a cherché et vu que la licence pro n'existait pas à Dijon, qu'il faut que je m'accroche pour CLermont pour être prise...


"Au lieu de regarder ta montre toute la journée et de t'enquiquiner dans un boulot peu intéressant, tu seras passionnée par ce tu feras et tu ne verras pas les journées passer... Pense à cela : une année à Clermont pour toute une vie à faire le métier de tes rêves :ça vaut le sacrifice de quelques mois à Clermont qui, par ailleurs, est une jolie petite ville universitaire et commerçante avec de belles librairies. Dans cette section, tu rencontreras forcément des élèves passionnés et motivés comme toi et tu te feras de nouveaux amis.
Voilà, je ne t'embète plus avec ça, mais j'espère de tout coeur que tu ne rateras pas ta chance et que tu iras au bout de tes ambitions et de tes rêves."


Ca me fait mal de voir que personne me comprend. Cela dit venant d'elle ça m'étonne pas trop, on se connaît pas tant que ça finalement, et je suis trop timide et réservée pour vraiment lui parler quand j'en ai l'occasion... J'ai l'impression que ça l'a beaucoup surprise que ma mère lui aie dit que j'avais plus le moral... Du coup je me demande si ça a étonné mes parents aussi, parce ça fait longtemps que je suis mal mais je garde tellement tout pour moi qu'en définitive c'est pas évident...
Ce qui me fait peur c'est que pendant mes 2 stages j'ai très souvent regardé ma montre et je me suis emmerdée comme un rat mort. Pourtant c'est vraiment un métier qui me plaît...
C'est travailler qui me fait chier. Ne pas pouvoir passer son temps à faire ce qu'on veut. Même si c'est quand même intéressant ça devient vite barbant et comme dit mon père dès que c'est pas un bouquin ou l'ordi ça m'intéresse pas... Il exagère mais c'est un peu ça, je me rend compte qu'il a pas tort...
Et c'est vrai que je perd un temps fou à rien faire, à lambiner...


"Aller au bout de tes ambitions et de tes rêves" mais j'ai pas d'ambition, et mes rêves c'est pas ça... Mon rêve c'était de travailler dans une petite bibliothèque avec une équipe vraiment sympa au point de m'y sentir chez moi. Maintenant j'ai compris que je n'ai une chance de trouver ça seulement si j'arrive à changer, moi.


Bon, j'arrête de parler de ça, j'ai déjà assez d'angoisse comme ça...


Je vais vite vite me forcer à déconnecter et retourner aux révisions...

Publié dans Anté*Chroniques

Commenter cet article