Insomny and divagations

Publié le par Tortoise

Je suis crade.
C'est terrible mais c'est vrai. Je fais le ménage trop peu souvent et jamais tout à fond d'un seul coup. Et le pire c'est que pareil pour mon corps, cette vieille carcasse de carapace de tortue pour tenter tant bien que mal de me protéger de la Réalité, le refuge de ma timidité...
Les douches j'arrive pas à m'y faire, j'ai l'impression d'être comme un chat qu'on punit avec le pulvérisateur qui sert à arroser les plantes...
Les bains j'adore mais j'en prend pas aussi souvent que je voudrais, manque de temps et d'occasions, et j'aime être vraiment tranquille donc ça restreint encore les occasions...
Le plus courant c'est donc le lavage au lavabo, souvent rapide... Bon ça pourrait être pire mais c'est pas vraiment le mieux...
Ma mère aime pas ça alors depuis déjà pas d'années, je fais couler l'eau de la douche pendant que je me lave au lavabo, pour qu'elle me laisse tranquille. Mentir, toujours mentir...
Souvent, pour respeceter un timing crédible, j'emporte un bouquin en douce caché dans mes fringues que je lis pendant les dernières minutes...
J'en ai honte, et c'est la toute première fois de ma vie que j'en parle.
Parce qu'en fait je sais pourquoi: parce que je ne m'aime pas, parce que je n'ai aucune confiance en moi. Ma timidité en est à la fois la cause et la conséquence, et tout ce qui va avec: inquiétudes, anxiété, stress, déprime... tout.
C'est vrai que je n'aime pas mon aspect physique. Petite encore on peut faire avec mais boulotte ça atteint le ridicule. Ne surtout pas se faire remarquer, en étant petit boulotte c'est pas gagné. Petite boulotte qui est exténuée au moindre petit effort. Pas question de faire du sport c'est de la torture, et un régime ou en tous cas faire attention à la bouffe c'est le supplice.
Faible.


Je sais pas encore si je posterai cette note. Ecrire, ça permet quand même de se libérer, un peu. Parler de mon mal-être que je traîne depuis que je suis née. Et parler par écrit puisque c'est comme ça que j'y arrive le mieux.
C'est dingue quand j'ai commencé mon premier journal intime j'avais toujours l'idée de la possibilté d'être lue un jour qui me poussait à me censurer. Sur ce blog j'ai jamais autant parlé de moi qu'ailleurs.


Dans la saga "L'assassin royal" de Robin Hobb, le Prince Vérité construit son dragon. Il lui donne forme en y mettant toutes ses pensées, tous ces souvenirs, toutes ses sensations et tous ces sentiments. Puis il se met lui-même, ou ce qu'il en reste, dans le dragon pour lui donner vie, il devient son dragon.
J'ai souvent cette image à l'esprit quand j'écris dans mon blog. J'ai l'impression que d'écrire tout ça, même si personne le lit ou que tout le monde s'en fout, ça me permet d'être un peu plus moi-même, ça me permet de donner un peu de sens à ce que je suis.


Et j'aimerais que ce que je suis ne soit qu'un cocon, une chrysalide... De larve devenir papillon...
Mais j'ai beau essayer rien n'y fait... La Réalité est toujours la même, à quelques détails près. La roue tourne et revient toujours, rien n'avance.
Mais j'essaye toujours. Que faire d'autre?
Dans mes rêves, mes rêveries, mes univers, mon imaginaire, je suis autre. Sur le Net je me lâche, ma timidité disparaît presque complètement, je me sens mieux, et plus moi-même...


Life is hard and then you die. We have only one life. But why are we fixed in this Reality?

Publié dans Anté*Chroniques

Commenter cet article

Tortoise 02/03/2006 16:17

RECUP DE COMS
Sama (30.4.05 20:01)C'est terrible comme cette note me parle. Qu'est-ce que nous nous ressemblons !



Tortoise (1.5.05 11:03)c'est ce que je me dis souvent aussi quand je vais sur ton blog ou que tu poste des coms ici...merci pour le bonbec au fait dans ma vieille note sur les avantages du catalogage tu avais dit que tu avais bossé en bibli, je peux en savoir plus???