Divagations sur la frustration

Publié le par Tortoise

L'autre jour, il y a un "monologue" de Vert qui m'a beaucoup touchée. Je me suis rendue compte à quel point je ne suis toujours pas satisfaite de ma vie, à quel point finalement, je suis encore dans cette espèce de vie par procuration qui me frustrait quand j'étais au chômage... Pour vivre ses passions, il faut avoir les moyens, et quand on a la place qui donne les moyens, on est beaucoup moins libre de vivre ses passions.

Et puis au final, je sais pas trop ce que je veux, précisément qui je suis et qui je voudrais être. Concrètement, dans la vraie vie à laquelle on ne peut pas échapper. Parce qu'autrement, j'ai mon vieux rêve d'une vie de loisirs, mais c'est pas réaliste du tout... Alors dans ma vie actuelle, je ne sais plus trop où je vais. Et si je vais aller loin comme ça.

Alors ce soir-là, je me suis inscrite à PI (Pourdlard Interactif, le forum de Poudlard.org) sur un coup de tête. Comme si j'étais pas déjà assez dispersée comme ça sur plein de forums où je retourne quasi jamais, alors que j'ai moi-même horreur de ce comportement.
Pourtant il y a des milieux, des sphères, où je me plaît vraiment et assez activement: Pensine, MdE, Vade-Mecum... J'ai aussi quelques amies In the Real Life que j'ai toujours du plaisir à aller voir, sortir un peu, s'échanger moult choses et tenter de leur faire partager mes passions...

Mais, je sais pas, il me manque quelque chose. Un p'tit truc en plus, une cohésion, une légitimité... Un cercle bien soudé d'amis qui partageraient à la fois mes passions et mon environnement/entourage proche IRL. Je crois que c'est ça, la plus grosse lacune. Et encore, est-ce que ça suffirait? Pas sûr.
Vivre sans complexe, sans devoir sauver les apparences et se forcer à rentrer dans le moule et y tenir sa place, vivre ses passions à fond et au quotidien sans le sentiment de ridicule et de pas sérieux, pas respectable... Ca ne se fait pas comme ça.
Je suis encore et toujours dans cette vie en hiatus, en filigrane, en fantôme...
Je ne parviens toujours pas à accepter la réalité, à me construire mon moi social, tout en le conciliant avec ma vie geek, mon moi passionné, tellement primordiaux dans mon identité profonde...

Bref, ce soir-là j'ai comaté devant mon ordi et me suis inscrite autant par curiosité (j'avais eu envie de le faire il y a longtemps mais j'avais pas voulu être engagée dans la coupe des maisons et totu le temps/investissement que ça demande si on le fait au sérieux) que pour repousser les sombres méditations sur ma vie. Mais depuis ça me tourne dans la tête. Alors il faut que je le déverse ici, une fois de plus.

Publié dans Actual*Chroniques

Commenter cet article

EliceC 13/06/2008 17:10

Amen ! (ouais, parce que... parce que. Et c'est ô combien relou, alors... amen !)