Longue bousculade d'idées noires entrecoupées d'idées de passage

Publié le par Tortoise

Il s'est passé beaucoup de choses depuis ma dernière note. Ceux qui me lisent pas régulièrement, passez votre chemin parce que vous allez rien comprendre.


Tout d'abord j'avais décidé de ne pas me reconnecter de la journée et j'ai réussi à tenir le coup. Notre forfait qui a bien diminué m'a aider à résister.
avant de déconnecter j'avais quand fait un tour sur le site de la Pensine (voir dans mes liens) juste comme ça. J'ai regardé la rubrique "léquipe" que j'avais encore jamais regardé. C'était bien fait, et on sentait l'équipe soudée... La première fois que j'avais découvert ce site, je leur avait envoyé un mail pour leur demander un truc que je comprenais pas dans HP, et ça m'avait démangé de leur demander si je pouvais leur être utile, mais déjà à ce moment-là j'avais pas assez de temps libre et j'en ai de moins en moins.
On m'avait répondu très très bien, et ça m'avait bien éclairci.


Je me souvenais encore du pseudo de celle qui m'avait répondu: Boudgato. Et juste avant de déconnecter j regarde la toute dernière ligne:



Waôw!! C'est vraiment dingue. Le rêve de Hinky... Et moi ça m'a vraiment fait rêver... Ca doit être génial!! Il faudrait vraiment que mon anglais soit meilleur, surtout à l'oral...
Ptin le rêve, quoi, travailler à un loch...


Donc voilà j'étais partie en plein rêve, et ça m'a laissé songeuse pendant tout mon repas.


Après mon repas j'ai changé les litières de nos 2 bêtes, j'ai été chercher des feuilles pour mon lapin et je me suis lavé les cheveux.
Ensuite je me suis remise à mon rapport, et quand j'ai estimé avoir fini le contenu j'ai imprimé pour mieux voir ce que ça donnait, et comme j'avais déjà eu du mal à rester aussi longtemps dessus, que y avait plein de fois où j'en avait trop marre et où je partais faire un Démineur ou regarder mes images pour souffler un peu, à ce moment-là j'ai décidé que je le mettrai en forme le lendemain, et je suis partie pour résister à l'envie d'aller sur le Net.
Il était 5h et souvent mes parents reviennent vers 6h, donc j'ai regardé une de mes nombreuses k7 enregistrées que je dois regarder depuis des lustres et qui s'entassent...
Cette fois c'était Quai n°1.



J'avais envie de voir Memento parce que Amand en avait parlé dans son blog et mon cousin me l'a offert à Noël dernier, mais mes DVD sont à moi tandis que les k7 que j'enregistre, je les squatte à mes parents, donc j'ai préféré leur en rendre au moins une.
C'était l'avant dernier numéro, que j'avais raté. Je l'ai trouvé plutôt bof par rapport à d'habitude mais faut dire aussi que depuis le temps que je regarde cette série, à force on se lasse tellement on connaît les ficelles.
Ensuite mes parents arrivaient toujours pas alors je me suis remise à mon rapport, mais version papier cette fois, parce que j'aime pas m'y mettre quand ils sont là, ils sont toujours à me demander tel ou tel service et je peux rien faire tranquille d'un bout à l'autre.
Et là j'ai fait gloups. Parce que mon plan en trois parties présente d'abord la bibli en général, puis le pôle ou j'étais, puis le sujet lui-même du rapport qui normalement doit être la partie la plus développée: le réaménagement du pôle. Mais voilà, pendant mon stage j'ai pas eu tellement d'infos et je m'en suis rendue compte trop tard pour changer de sujet. Je m'étais dit que j'arriverais bien à développer et à blablater, mais là je me suis rendue compte qu'en fait non, c'était vraiment minus et minable.
J'ai repris mes notes, mes annexes (dont j'ai perdu la moitié alors que j'étais sûre qu'elles étaient là, ça fait plaisir) et j'ai tenté de voir ce que je pouvais rajouter et arranger, tout en reconstruisant certaines phrases trop ressemblantes au rapport que j'avais pris en note, déjà que le plan est quasiment calqué ça le fait pas trop.
J'avais quand même le gros stress, surtout que j'ai toujours pas pris le temps de mettre en forme mon dossier d'architecture ni encore touché à mon catalogage à rendre jeudi...


Puis mes parents sont arrivés et j'ai eu droit aux ptites remarques de ma mère: "ben t'a pas monté le chauffage?" (Je l'avais fait mais apparement pas assez à son goût) "oh t'as pas ouvert les volets de mon bureau!" (ben je vois pas l'intérêt puisque quand ils arrivent la nuit tombe une demie-heure après, mais bon... là ok j'avais oublié) et plein de petit trucs cons comme ça mais moi je retournais mon stress et mes idées noires dans ma tête, déjà avant qu'ils arrivent j'avais pensé à la rentrée qui approche, aux cours, trucs à faire et à rendre qui allaient reprendre, et je voulais pas, et là en plus des ptites remarques j'avais du mal à pas éclater.


Plus tard quand on est venu manger, j'avais réussi à tout garder pour moi et à pas ma lâcher. Mais quand ma mère m'a demandé où j'en étais dans mon rapport et si je m'en sortais, j'ai craqué. Je leur ai expliqué que c'était nul, que j'avais pas assez d'infos que de toute façon j'étais retournée au pôle pour leur poser des questions j'aurai pas eu plus d'infos puisque tout dépendait de la limace et que maintenant je le connais trop bien pour pas compter dessus, que j'en avait marre, de ce rapport et des études en général, de ce rythme, que j'en pouvais plus.


On en a discuté, surtout avec ma mère parce que mon père je sais ce qu'il en pense, que je m'y prend à la dernière minute comme d'hab' et que je m'y suis prise n'importe comment comme d'hab' et que j'irai pas loin dans la vie comme ça, qu'un jour ou l'autre il faudrait bien que je travaille, envie ou non, marre ou non.
Ma mère a été plus compréhensive, on a discuté de mon avenir, elle m'a dit que si vraiment j'en avais trop marre je pouvais arrêter les études mais qu'il faudrait que je cherche du boulot, qu'elle voulait pas se forcer à travailler alors que je foutrais rien, parce qu'elle aurait pu refuser ce poste, avec sa pension on pouvait finir de payer la maison, mais qu'elle a accepté pour pouvoir continuer à m'aider à payer mes études jusqu'à ce que j'ai une situation. Mais le boulot ça m'enchante pas non plus m'enfin au moins ça peut être mieux que les études.
Elle m'a conseillé de le mettre par écrit, en pesant le pour et le contre et de bien y réfléchir.


Voilà ce que ça donne: si je continue, je suis pas sûre de tenir le coup et pour cette année vu mon rapport c'est pas sûr que j'ai mon diplôme. Donc si je continue y a des chances que je redouble, et sinon je fais la 3°année à Clermont qui a l'air d'être d'un niveau bien plus haut, loin de chez moi, bref j'ai pas super envie.
Si j'arrête, ça va être galère pour trouver un job, du moins un job qui me plaît, surtout si j'ai pas décroché mon diplôme ce qui est fort probable. Ensuite si je veux arrêter c'est avant tout pour faire un break alors bon bosser c'est pas cool, mais à la limite pourquoi pas, si je tombe dans une bonne ambiance, pas facile à trouver, je préfère ça plutôt que les études. Mais bon Bac+2 c'est pas énorme et si je trouve un job, est-ce que j'aurai la motivation pour reprendre les études? Je compte de toute façon passer le concours mais est-ce que je l'aurai? Rien n'est moins sûr...
Bon ça me permettrait d'être libre début septembre et de peut-être enfin rencontrer en vrai Hinky, et partir en voyage avec elle, à l'aventure, en Ecosse pour commencer...
Mais ça pèse pas bien lourd dans la balance. Faut voir aussi que je serai bloquée à la maison dans ce patelin perdu, même si j'arrive à avoir mon permis du premier coup ce qui m'étonnerait, de toute façon j'aurai pas la voiture tout de suite et j'aime pas conduire donc je m'en servirai que vraimetn si y a besoin ou si je suis très très très motivée. Donc les sorties en ville seront réduites et je serai encore plus isolée et repliée sur moi-même.


Ma mère m'a dit aussi que je sortais pas assez, que mes seuls loisirs sont la lecture et internet, que ça m'aérait pas assez.
Je le sais bien mais je peux pas changer.
Elle m'a aussi demandé si je voulais voir un psycho. Je lui ai rit au nez, ma psy de quand j'étais petite et l'autre de l'an dernier ne m'ont jamais servi parce que j'ai jamais réussi à parler devant une inconnue. C'est déjà pas facile de parler de ça à mes parents, encore plus à mes amies, un peu moins à l'écrit, mais devant une inconnue impossible.
Elle m'a répondu qu'à chaque fois c'était des psychiatres et qu'avec un psychologue y a plus de dialogue. C'est cool l'an dernier je croyais que c'était déjà une psycho... J'avais testé juste pour voir et vu ma motivation c'est ma mère qui avait trouvé l'adresse et j'avais jamais fait gaffe à ça.
Mais de toute façon ça changera rien.


Bref, voilà où j'en suis. Ce matin je me suis levée à 10h, ça fait une éternité que je me suis levée si tard, et avec un mal de tête terrible à force d'avoir pleuré hier.
Et ce genre de migraine aucune aspirine ne peut le faire partir, j'en sais quelque chose.


Je suis désolée de vous donner des nouvelles aussi peu réjouissantes mais bon c'est comme ça c'est ma vie, et je suis la première à préférer mettre des notes plus joyeuses.
Cet aprem je vais encore m'acharner sur ce rapport... Et lundi, tout recommence...


Et cette migraine ne veut toujours pas me lâcher

Publié dans Anté*Chroniques

Commenter cet article

Tortoise 03/03/2006 16:06

RECUP DE COMS
Weird (22.4.05 17:06)Chaque chose en son temps. Une fois la migraine disparue, pense calmement à tout ça. Prend un "problème" à la fois, et réfléchis aux différentes alternatives. Pèse le pour et le contre, fais ton choix, et passe au cas suivant. Mes conseils ont sans doute l'air très généraux, mais c'est ta vie, alors c'est toi qui doit choisir. Courage en tout cas :-)



Loraa (22.4.05 19:44)J'ai l'impression que t'es dans le même état d'esprit que moi après mon bac blanc... Même si je suis nulle pour donner des conseils, je crois qu'il faut que tu continues tes études pour l'instant. Et puis je te soutiens par la pensée! Faut jamais abandonner, jamais !! C'est ma nouvelle philosophie =)






Tortoise (23.4.05 11:26)merci pour votre soutien. le dialogue avec mes parents m'a quand même soulagé et maintenant ça se passe mieux mais la motivation n'est pas revenue. mon rapport est presque fini, j'ai plus qu'à rajouter les annexes. il est pas fameux mais c'est déjà ça.je me dis que les partiels sont dans 2 semaines et après basta, je verrai. merci pour votre soutien. le dialogue avec mes parents m'a quand même soulagé et maintenant ça se passe mieux mais la motivation n'est pas revenue. mon rapport est presque fini, j'ai plus qu'à rajouter les annexes. il est pas fameux mais c'est déjà ça.je me dis que les partiels sont dans 2 semaines et après basta, je verrai.






Sama (24.4.05 21:02)Ce n'est pas facile d'être dans le brouillard, j'en sais quelque chose. Le mieux est de prendre les problèmes les uns après les autres, le plus calmement et objectivement possible, un peu comme si la situation que tu analyses était vécue par une autre... Ce n'est pas facile d'être dans le brouillard, j'en sais quelque chose. Le mieux est de prendre les problèmes les uns après les autres, le plus calmement et objectivement possible, un peu comme si la situation que tu analyses était vécue par une autre...






Hinky (24.4.05 23:26)Ouép... comme le dit Weird, mes conseils sont sans doute très généraux, mais prends du recul sista... je vais pas répéter ce que je t'ai deja dit plusieurs fois, mais je te comprends. Et tu le sais. Tant qu'il y aura des larmes, il y aura des raisons. Et puis merde. Je me sens vraiment impuissante !..Gros bisous ma sista !*big hug* Ouép... comme le dit Weird, mes conseils sont sans doute très généraux, mais prends du recul sista... je vais pas répéter ce que je t'ai deja dit plusieurs fois, mais je te comprends. Et tu le sais. Tant qu'il y aura des larmes, il y aura des raisons. Et puis merde. Je me sens vraiment impuissante !..Gros bisous ma sista !*big hug*






Tortoise (25.4.05 10:10)oooohh merci pour le bonbon ma sistounette!!et encore merci pour votre soutien, tous.ça va un peu mieux, je relativise. j'ai pas encore pris de décision pour mon avenir, mais je vais mieux.ta réponse à l'hyzgard m'a fait trop plaisir, sista, je te répond dès que je peux. oooohh merci pour le bonbon ma sistounette!!et encore merci pour votre soutien, tous.ça va un peu mieux, je relativise. j'ai pas encore pris de décision pour mon avenir, mais je vais mieux.ta réponse à l'hyzgard m'a fait trop plaisir, sista, je te répond dès que je peux.