Dr Who 304-305, Daleks in Manhattan / Evolution of the Daleks

Publié le par Tortoise

Manhattan, 1799, l'Empire State Building, la Statue de la Liberté...



J'ai des souvenirs de lycée qui remontent, là, lol! Ah, ces TPE... Et encore plus quand le Doc déclame le poème qui est au pied de la Statue de la Liberté,
The New Colossus, d'Emma Lazarus (tiens? y'a lazarus dans le titre de l'épisode suivant, hum?)

"Give me your tired, your poor,
Your huddled masses yearning to breathe free..."

Je me revois encore essayer de traduire globalement ce poème pour voir si on pouvait en tirer quelque chose d'intéressant, hihi...



Et puis, petit rappel historique: la Grande Dépression, et le Hooverville dans Central Park... L'image a de quoi inspirer, mine de rien.
M'enfin on est dans Doctor Who, quand même. Et comme de juste, revoilou les Daleks.


"They survive. They always survive while I lose everything"



Escortés cette fois par des couinants pigs slaves (qui me rappellent le début de The Empty Child... 'va falloir que je me le revoie, maintenant que j'ai mon joli coffret de la saison 1)



Pauvres cochonisés, quand même...
Et cette petite bonne femme, "Tallulah with three L's and a H's"...

"Martha: That's prove it: There's someone for everyone.
Doctor: Maybe..."

Hum, en tous cas, les Daleks sont toujours là. On assiste à un tournant assez intéressant de leur histoire, d'ailleurs, par certains côtés... Mais non, au final ils sont toujours les tueurs inflexibles qu'on a appris à connaître.



"But you have doubts?
- Affirmative"


 
Et on ressort les fouets pour les blancs d'oeufs...



(Direction les cuisines. Mouhahahaaaa ^^)



(j'adore c'te tronche de Martha, au passage - fière de ma caps, huhu)

M'enfin le Doc maîtrise, comme d'hab'.

 

Même s'il nous cause une sacrée petite frayeur en cours de route (et l'image est sublime, paradoxalement...)



Et puis voilà, c'est déjà fini. Ca va toujours trop vite, les doubles épisodes bourrés d'action. (Sauf les finaux où y'a aussi trop d'émotion, lol)

Bye bye Manhattan...
"Give me your tired, your  poors, your huddle masses and maybe the odd Pig Slaves Daleks mutant hybrids, too"
(Mouhaha ^^)



See you soon, Dalek Caan?

Publié dans Lorgnette*View

Commenter cet article