Spleen & Banana(nananana)

Publié le par Tortoise

Bouh, ce matin je me suis encore fait taper sur les doigts par la bibli départementale pour plein de trucs. Ca me fout un stress pas possible, de me faire reprocher de ne pas faire assez bouger la bibli, de ne pas être une vraie bibliothécaire super dynamique qui se bouge sans arrêt pour faire des animations et tout ça, très pro, toujours active, visiteuse des manifestations culturelles locales etc, qui soit un personnage public, quoi, or je suis toujours très timide et réservée, et j'ai beau faire tous les efforts que je peux, il en manque encore énormément.

Plus ça va, plus je suis convaincue que ce métier n'est vraiment pas fait pour moi (ou l'inverse, au choix). Le hic c'est que si on va par là je ne vois pas par quoi le remplacer. Le bon vieux dilemne que je me traîne depuis le moment où il a fallu s'orienter et réfléchir à la vie active... Mais je ne sais pas trop si je vais encore aller loin comme ça. J'ai beau me forcer, ça sera jamais assez, toujours trop limite...

Bon, quand je faisais mes études, j'avais déjà compris que c'était ça, le métier de bibliothécaire, et pas la vieille utopie du rat de bibliothèque qui en a une entière à sa disposition quasi exclusive :roll:
M'enfin, ça reste un peu dans la lecture, et c'est pas si mal comme gagne-pain. Je veux dire, y'a franchement pire. Et même en cherchant des alternatives je ne me voyais pas faire la commerciale dans une librairie (où d'ailleurs l'aspect relationnel est le même), ni l'archiviste (trop de droit à apprendre), ni la documentaliste (pas à l'aise avec les gamins), ni l'éditrice (trop commercial, et les lecteurs test ça se recrute pas vraiment, c'est trop au cas par cas pour espérer le devenir comme ça, sans faire déjà partie d'une maison d'édition, et en plus je suis pas douée pour parler de ce que je lis).
Donc comme j'ai eu quand même la chance incroyable d'être embauchée dans une bibliothèque sans avoir réussi à avoir le concours, ben je me suis dit qu'en faisant des efforts j'y arriverais, sauf que bon je reste une timide (et une geek et un chouïa une feignasse) et j'ai beau prendre sur moi et m'efforcer d'être à la hauteur, c'est loin d'être suffisant, et je me prend de plus en plus souvent à rêver de changer de vie.

Mais c'est pas un truc qui se fait comme ça en claquant dans les doigts, et le poste idéal dont je rêve n'existe pas à ma connaissance...

Et puis aussi je me dis que je suis un peu trop compliquée comme fille, enfin voilà, j'ai toujours été comme ça, un peu trop de mal à vivre en société, à m'adapter à la réalité...

Enfin bref. (Faites pas attention, ce n'est qu'une crise de doute/existentielle parmi d'autres, j'ai l'habitude)


Donc ce soir, j'avais besoin d'un remontant pour oublier un peu tout ça. Ca tombe bien, hier en faisant mes courses j'ai été toute ahurie de voir le logo fair trade sur des crèmes glacées du style
"plein-de goûts-alléchants" et du genre "trop-bon-mais-pourquoi-mon-jean-a-rétréci?".

Ce pot-là ne dérogeait pas à la règle, mais c'était à la banane. Avec des noix et des pépites chocolatées. Et un nom sympa (Chunky Monkey). Et commerce équitable.
Je ne pouvais décemment pas résister.
(Surtout que j'ai bien entamé le sorbet à la banane acheté par mes parents, ce week-end.)



Et donc, verdict: c'est vraiment miam gloups!
(enfin, un peu moins de noix n'aurait pas été de refus, mais bon)

Publié dans Actual*Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

John 27/05/2009 17:37

J'ai déjà vu ces glaces-là à Manor... J'ai toujours hésité, à cause du prix. Mais si c'est bon, je pense que je vais aller tester un de ces jours :P