Tobie Lolness, 2: Les yeux d'Elisha (Timothée de Fombelle)

Publié le par Tortoise

J'ai terminé hier le deuxième et dernier tome de Tobie Lolness.



J'ai beaucoup aimé, c'est vraiment de la très bonne littérature de jeunesse. On y trouve beaucoup de poésie, d'aventure, de bons sentiments, de drôlerie... C'est même tout un univers réécrit, à l'échelle des petits hommes vivant dans l'Arbre et les Herbes, habitant dans les épis de blé et de minuscules trous creusés dans l'écorce... Vraiment bien pensé, un régal pour l'imaginaire. Et vraiment une belle histoire.
Qui peut offrir pas mal de réflexion sur notre société, la question de l'environnement, la tolérance/racisme, etc... Comme tout bon microcosme.

Par contre, c'est à lire en prenant son temps, il ne faut pas être trop impatient. Il y a pas mal d'aller-retours narratifs, d'histoires en gigogne qui finissent par se relier entre elles, et de personnages secondaires avec leur parcours personnel parallèle.

Petit extrait, exemple d'étymologie réadaptée:

"On connaît la réputation des bûcherons. Le moins que l'on puisse dire est qu'ils ont du mal à aborder avec sincérité les sujets sensibles. Eux-mêmes se moquaient parfois de ce qu'ils appelaient leur "langue des bois". L'expression s'est ensuite répandue bien au-delà de leur corporation. On observe la même évolution pour la formule "gueule de bois" qui rendait hommage au goût des bûcherons pour la fête."

Publié dans Reading*Patch

Commenter cet article