Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates (Mary-Ann Shaffer)

Publié le par Tortoise

Un titre à rallonge, et qui pourrait l'être encore plus puisque c'est très exactement "le cercle littéraire des amateurs de tourtes aux épluchures de patates de Guernesey".

Ca et le super design de la couverture m'ont séduite:



Ca commence assez bizarrement (si j'ose dire?) par des petites lettres croisées entre une écrivaine et son éditeur et ami, qui semblent plutôt sans intérêt... Et puis s'ajoute un nouvel interlocuteur, dû au hasard d'un livre voyageur, et là tout commence déjà à devenir charmant et passionnant.

"Cher Mr. Adams,
Je n'habite plus Oakley Street, mais je suis très heureuse d'avoir votre lettre entre les mains et de savoir mon livre entre les vôtres. Cela a été un déchirement que de me séparer des "Essais d'Elia, morceaux choisis". J'en possédais deux exemplaires et je manquais de place sur mes étagères. Néanmoins, je me suis fait l'effet d'une traîtresse en le vendant. Vous avez apaisé ma conscience.
Je me demande comment cet ouvrage est arrivé à Guernesey. Peut-être les livres possèdent-ils un instinct de préservation secret qui les guide jusqu'à leur lecteur idéal ; comme il serait délicieux que ce soit le cas."

Voilà un bon aperçu du ton des lettres qui composent exclusivement ce roman épistolaire: des petites réflexions sur tout et rien, avec le chic et l'humour british...

J'avais deux petites réticences: cette forme épistolaire (qui a rebuté mon père, surtout le fait qu'il y ait plusieurs interlocuteurs et que les réponses s'entrecroisent un peu dans le désordre) et le fait que l'histoire se passe après la guerre, avec ce passé encore très proche et très présent.

Une fois que la correspondance entre Juliet, la principale héroïne du roman, et le cercle littéraire des amateurs de patates a été bien démarré, je n'ai plus décroché un seul instant de ce bouquin. Et la guerre est présente, certes, mais pas de manière trop excessive, trop sombre... Plutôt comme une partie intégrante de la vie qui a continué et continue cahin-caha, malgré tout...

C'est frais, plein de drôlerie et d'émotion, de légèreté et de gravité, de romance simple et de petits bonheurs de la vie...

Ajoutez à ça un intérêt personnel qui ne date pas d'hier pour les îles anglo-normandes (par Hugo et une bribe de vieille légende familiale), et vous comprendrez que j'ai vraiment été enchantée par cette lecture ^^

Publié dans Reading*Patch

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alda 19/09/2009 09:37

Tiens, un livre que j'ai lu ! :D et que j'ai beaucoup aimé d'ailleurs, surtout le personnage de Juliet et l'ambiance de l'île..

Tortoise 18/09/2009 16:51

Comme quoi, les grands esprits se rencontrent!

Elicec 17/09/2009 23:14

Han, chuis choquée de découvrir cet article ! Bon du coup j'ai pas envie de le lire tout de suite, je le lirai en temps voulu :pFigure-toi que ce livre faisait partie de mes cadeaux d'anniversaire. Le titre m'avait intriguée quand j'étais tombée dessus en naviguant sur amazon et j'ai été surprise de le découvrir qui se cachait sous le papier cadeau par un heureux zazard.Bon,  j'ai pas pu m'empêcher de lire quelques bouts de ton article mais j'veux pas avoir ton avis dessus avant de l'avoir lu moi-même (même si je crois avoir compris qu'il t'avait plu :p)

El Jc 17/09/2009 22:56

Ravi de ton retour prometteur sur ce titre que je m'appreète à découvrir dans le cadre du "Book club" du forum Livraddict. Je m'en régale par avance  :o)