L'émotion de la première bourde

Publié le par Tortoise

Mercredi après-midi, j'avais un truc à faire à Carrefour, ma mère voulait aller acheter des timbres à Limoges, et mon père voulait profiter du beau temps pour s'occuper du terrain.
Donc on est parties avec ma voiture, et je m'étais fait expliquer comment rejoindre une rue plus proche du centre où j'avais des chances de pouvoir me garer gratuitement.

Comme autant ma mère que moi on étaitent pas trop sûres de nous, en partant de Carrefour on a un peu galéré dans Limoges, la première fois j'ai tourné au mauvais endroit et j'ai pris la rue où je me gare d'habitude pour prendre le bus ensuite... J'ai donc fait demi-tour pour revenir sur mes pas, et on a repris la route qui devait nous amener de l'autre côté d'un des ponts les plus surchargés de Limoges. Les derniers mètres avant le pont sont particulièrement encombrés: il faut tout le temps veiller à choisir la bonne file à temps, les voies sont plutôt étroites, il y a des camions, des livreurs, des gens qui se garent sur le côté comme ils peuvent, des fous qui doublent gaillardement pour se retrouver à piler devant le feu, des piétons qui traversent comme ça leur chante, bref: c'est un passage délicat.
A toutes mes leçons, que ce soit avec le moniteur ou mon père, on me faisait souvent remarquer que je serrais trop à droite dans cette rue-là.

Eh ben ça a pas loupé: mon rétro extérieur droit a touché celui d'une voiture garée sur le côté, et ça l'a rabattu d'un coup, ce qui a fait tomber le miroir...
Je ne l'ai vu que du coin de l'oeil, parce que je me concentrais surtout sur ce qu'il y avait devant moi, et ça m'a tellement surprise que j'ai été prise de court. D'un côté, heureusement que ma mère était là, parce qu'elle a une manière de s'affoler beaucoup plus exhubérante que moi, et du coup c'est elle qui m'a fait réagir en me disant de me garer sur le seul bout de trottoir logeable avant le pont, quelques mètres plus loin. Sans elle j'aurais vraiment pas su quoi faire et je crois que j'aurais trop hésité pour me poser là, et que je me serais laissée embarquer sur le pont.
On est retournées à pied quelques mètres en arrière, et j'ai récupéré mon miroir cassé. La dame qui venait de se garer nous a rassurées, elle n'avait absolument rien eu, son rétro avait juste suivi le mouvement avant de se remettre en place.

On a donc repris notre route, et finalement j'ai du retourner là où je me gare d'habitude pour ensuite prendre le bus, ce qui m'a fait rager parce que si j'avais su, je l'aurais fait dès la première fois!

Bon, c'est pas grand chose, mais déjà ça fout la honte, et puis ça me fait quand même un peu peur parce que j'ai bien vu que je ne savais absolument pas comment réagir et quoi faire...

Enfin c'est pas grave, hier mon père a été chercher un nouveau rétro d'occasion et il me l'a remplacé, j'espère juste qu'il tiendra comme il faut, vu que c'est de la récup'.

Publié dans Actual*Chroniques

Commenter cet article

Tortoise 17/03/2007 14:40

Coucou!Ben je mélange toujours les noms des deux ponts, entre la Révolution et le Pont Neuf, mais je crois que c'était le Pont Neuf. Si tu as déjà été à la BDP en bus, il y passe...Pour le gardiennage d'animaux je n'ai eu aucun retour, j'ai mis des petites annonces un peu partout et je continue quand j'en ai l'occasion mais y en a déjà pas mal d'affichées... Pourtant les vacances de Pâques approchent...Et pour le concert c'est passé comme une lettre à la poste mais c toujours comme ça: ce que je redoute passe étonnament bien, et les trucs qui me paraissent évidents ou banaux coincent bêtement, aucune logique!Plus qu'une journée, une et demie on va dire... J'ai hâte d'y être!

zigga 16/03/2007 14:38

Ah au fait, comment s'est passé l'annonce à tes parents pour le concert d'Indochine ?

zigga 16/03/2007 12:12

Hello ! Alors c'était où ce fameux pont ? Je vois pas très bien lequel c'est... A part ça quoi de neuf à Limoges? Et ton projet de gardiennage d'animaux ?