Pas encore rôdée

Publié le par Tortoise

Pourtant, je les connais, les conseils pour les entretiens d'embauche.
Mais à chaque fois je me laisse déstabiliser et j'oublie plein de trucs en cours de route.

Ainsi, mardi soir quand j'ai reçu l'appel de la FNAC pour un entretien d'embauche suite à un poste qui se libérait alors qu'il n'y en avait pas en décembre, quand j'avais envoyé ma candidature spontanée, je me suis concentrée sur la date du rendez-vous et j'ai même pas pensé à demander plus de détails sur le poste. Le monsieur m'a bien demandé si c'était dans le domaine du livre que je cherchais un poste, et aussi si un temps partiel me dérangeait pas, mais ça m'a pas donné l'idée d'en demander plus moi-même.
Donc, première erreur.

Hier soir, je me rend donc au rendez-vous... Au début j'étais hyper stressée, ce qui fait que j'avais la voix un peu altérée, comme si j'avais passé l'aprem à courir un marathon, ça me mettait horriblement mal à l'aise vu que je m'en rendais compte...
Il m'a bien sûr fait parler, de mes lectures, de mon parcours, mon expérience... J'ai l'impression de pas m'ne être trop mal tirée, mais deuxième erreur: honnêtement non, je ne me tiens pas vraiment au courant des dernières sorties de livres...
Oui parce que c'est ça aussi: je n'arrive pas à bluffer, je suis trop impulsive et je répond des trucs qui ne me présentent pas sous le meilleur jour, alors que je pourrais facilement atténuer un peu, nuancer, si j'avais tous mes moyens.

Enfin bref, quand il me demandait mes goûts en lecture et tout ça, déjà moi j'ai toujours du mal à parler de ça quand c'est à brûle-pourpoint, je retiens rien, j'ai le gros trou, alors qu'avec toutes mes lectures ça serait pourtant facile de montrer que j'en connais quand même pas mal.
Mais quand il m'a demandé si je m'intéressais aux Beaux-Arts, j'ai été complètement prise de court et j'ai juste vaguement bafouillé que j'avais juste les bases que m'ont apportées les études...

Si j'avais réfléchi un peu j'aurais pu parler de la biennale de St Léo que je vais voir régulièrement, au moins. Et quand il m'a demandé si j'avais un peintre préféré, j'aurais dû penser à Dürer, à cette période-là...

Mais voilà, sur le coup j'ai pensé à rien. Et quand il a eu fini de me poser ses questions, quelques instants plus tard, il m'a demandé si moi j'avais des questions. J'ai donc demandé à en savoir plus sur le poste à pourvoir, et c'est comme ça que j'ai appris que c'était pour gérer justement le rayon Beaux-Arts.
Donc il m'a avoué que ça l'embêtait quand même un poil que j'y connaisse rien là-dedans, ça m'a déstabilisé, et du coup j'ai arrêté là, même quand il a insisté si j'avais pas d'autres questions.

J'aurais dû m'accrocher, demander quand même comment les 25h étaient réparties, quel était le salaire, quel type de contrat ce serait, quelle serait la durée de la période d'essai, tout ça...
Mais non, j'avais une bonne vingtaine de minutes de semi-cafouillage derrière moi, j'avais été refroidie par le coup des beaux-arts, et j'ai encore suivi mon impulsion en en restant là.

Pourtant c'est peut-être qu'une impression mais ça avait l'air de l'intéresser mon parcours, et il n'avait pas l'air trop rebuté contre mon manque d'expérience...

Il avait déjà rencontré d'autres personnes, et il allait réfléchir et me recontacter, soit par téléphone, soit par courrier. Si lundi j'ai rien il faudra que je le rappelle, mais je crois que j'ai un petit trop foiré mon coup, encore une fois...

En même temps ce n'est que mon troisième entretien d'embauche, et le premier où on me pose vraiment des questions, ce que je trouve certes beaucoup mieux que de devoir déblatérer mes arguments par moi-même, parce qu'on a vite fait le tour, mais en même temps j'ai mal profité de cette opportunité et j'ai eu beaucoup de mal à développer correctement...

Dommage, dommage...

Publié dans Actual*Chroniques

Commenter cet article

Tortoise 28/03/2007 10:34

Coucou toi, et merci beaucoup!Cette technique, ma mère l'a déjà fait alors elle me l'avait déjà refilé, et le coup du papier avec les questions pendant l'entretien, j'étais pas loin: j'avais sorti mon calepin mais pas pensé à noter mes questions à l'avance... Mais la prochaine fois j'oublierai pas, ça m'a servi de leçon!Pour le reste c'est plus personnel: je suis méga timide et même en me forçant, y a beaucoup de cas où j'ai trop de mal à me dépasser. Mais ça va venir, ça va venir...En tous cas merci de ton soutien!

Alixe 27/03/2007 23:43

Tu sais ce qu\\\'on m\\\'a fait faire à un stage ANP (un vrai sonné par des pros) ?Tu appelle des gens qui font le boulot que tu veux faire  et tu leur explique que tu es en train de définir ton projet professionnel et que tu leur demande 10 minutes d\\\'entretien EN TETE A TETE. Ton meilleur argument : c\\\'est pas long, 10 minutes...Tu  prépares 5 questions à poser  : Décrire votre fonction ? Qu\\\'est ce que vous aimez dans votre fonction ? Ce que vous n\\\'aimez pas ? Votre parcours ?.. (par exemple). L\\\'important c\\\'est de faire parler les gens d\\\'un truc qu\\\'ils aiment  (eux et leur boulot).Tu poses tes questions à ceux qui te reçoivent. - Tu seras étonnée du nombre de personne qui accepteront (bon samaritains, curiosité - ils auront plein de raisons de te recevoir)- tu prendras l\\\'habitude de parler avec des professionnels sans enjeu derrière- tu sera à l\\\'aise car avec les question préparées à l\\\'avance, c\\\'est balisée- En 5 RV (et le nb de coup de fil necessaires pour les obtenir) tu seras super à l\\\'aise, tant en tête à tête qu\\\'au téléphone.règle : ne pas y aller avec un CV ou demander s\\\'il y a des places dans cette société. S\\\'ils te demandent le CV, tu dis que tu l\\\'enverra : il ne faut pas qu\\\'ils se sentent piégés : tu demandes un entretien pour définir ton projet, pas pour demander un boulot. Faut pas mélanger les genres T\\\'en fait pas, si tu les intéresses, ils te recontacterontPour tes autres entretiens- les questions, cela se prépare à l\\\'avance et on y va avec son papier- rien ne t\\\'empêche de re-téléphoner au type que tu as vu pour lui dire : "j\\\'ai pas l\\\'habitude des entretiens, j\\\'ai oublié de dire plein de choses, peut-on se revoir ? Puis--je vous écrire sinon ?"- Ne jamais oublier que celui qui est en face de toi a un pb également : pourvoir un poste et ne pas se tromper de personne. T\\\'es pas la seule à baliser...Bon courage, n\\\'hasites pas à m\\\'écrire pour en savoir plusAlixe

Crooke 22/03/2007 17:56

Ce qui est bien, c'est que tu analyses en détail les erreurs que tu as pu faire.Ce n'est donc pas un ratage, c'est de l'expérience!