Compte rendu du concert

Publié le par Tortoise

Bon, au début je pensais pas faire de longue note sur cette fabuleuse soirée, mais après avoir le compte-rendu d'autres fans sur l'Indoforum, je me suis dit qu'après tout, mon blog n'est qu'un succession de compte-rendus, alors autant le faire!
Et puis il faut absolument que je partage tout ça, ou au moins que je le couche par écrit en entier, pour essayer d'en fixer le souvenir du mieux possible...
Parce que ça s'effiloche déjà, désormais ça ne ressemble plus qu'à un rêve lointain et irréel, dont a oublié la moitié au réveil... En fait c'est exactement ça: le rêve a été trop court, le réveil est trop dur, et on ne peut pas revivre un rêve sur commande, et on ne retrouve jamais tous les détails avec la précision et la réalité qu'ils avaient...

Donc voilà, normalement vous savez déjà comment on s'est retrouvées là, plutôt par hasard, Kswan et moi, après un retour de ciné où on discutait de la prochaine ouverture du Zénith et du prix très raisonnable d'Indochine qui profitait de l'occasion pour repasser à Limoges, et de notre propre envie de ne pas laisser passer cette occasion pour voir le Zénith "en conditions réelles" tout en allant voir un bon groupe, que personnellement j'adore depuis l'album Paradize, et qu'elle aimait bien sans connaître aussi bien que moi.
Et puis on est pas habituées des concerts, Kswan a déjà été voir les Wriggles avec sa soeur, et moi je me limitais au mini concert gratuit d'Arno, lors de la culture au grand jour, et j'en avais pas gardé un souvenir impérissable, n'étant pas particulièrement fan de ce chanteur, et n'ayant pas vraiment apprécié cette petite salle enfumée et propice aux bousculades et autres piétinages en tous genres.
Donc, un concert comme celui-là, ça ne se refusait pas.

D'après la doc prise aux portes ouvertes, on savait qu'en règle générale le hall ouvre 2 heures avant le début du spectacle, et la salle 1h30 avant.
Le spectacle étant à 20h30, on avait calculé notre coup pour y être au moins à 18h30, voire plus tôt si on pouvait.
Je devais aller chercher Kswan chez elle vers 16h45, mais comme à 16h, quand je commençais à me préparer, ça s'est remis à neiger, on a décidé que ce serait mon père qui conduirait, et du coup on est partis carrément à 16h05 plutôt que 16h15 comme je pensais le faire. On a cueilli Kswan à 16h30, et on dû revenir vers 17h. Le temps que le couvert soit mis et que les croque-monsieurs soient réchauffés, on avait perdu une bonne dizaine minutes, et plus j'y pense, plus je suis sûre qu'on aurait dû s'organiser autrement pour ne pas les perdre.
Parce qu'avec ma mère, c'était déjà bien d'avoir réussi à la convaincre de manger si tôt, mais il fallait quand même que ça soit dans les règles, quoi, qu'on prenne le temps de manger comme il faut, à table, etc...

Et donc on est repartis légèrement en retard, m'enfin bon, tant pis, hin. Mon père nous a posées vite fait là où il a pu, et on a commencé à faire la queue interminable sous la neige.
Quand on a enfin pu entrer dans la salle, les bonnes places des gradins, au milieu et assez bas, étaient déjà toutes prises, alors on s'est posées sur l'avant-dernier à gauche.
Kswan m'a prêté son mobile pour que je demande à merya où elle en était, et j'ai pu vérifier à quel point c'est pas facile d'écrire un sms sur un portable qu'on connait pas...
Elles étaient encore dehors, avec ses copines,  à progresser dans la file. Le temps passait, la salle se remplissait, et j'ai epnsé un peu trop tard qu'on aurait pu, et même dû, leur garder des places, et après coup je me suis maudite de pas leur avoir dit où on était pour qu'elles sachent où aller en arrivant dans la salle.
Résultat, quand elles sont entrées elles se sont installées aussi à une extrémité des gradins... Mais à droite, pas à gauche!

Et vu comment c'était presque tout rempli, c'était pas la peine d'essayer de changer.
On essayait encore de trouver des trucs à se dire pour papoter en faisant passer le temps, quand d'un coup le groupe de la première partie est arrivé. Je sais maintenant que c'était Asyl, pour ceux qui connaissent, mais sur le coup on a pas compris quand ils se sont présentés.
Bon j'ai pas trop aimé leur style, mais ça s'écoutait quand même.

Après la lumière est revenue, et ça faisait bizarre de se sentir à moitié sourdes. On a vu le rideau se baisser, et les techniciens commencer à débarrasser la scène pour installer le matos d'Indochine...
Ca a duré une bonne demie-heure, le rideau était toujours baissé, des fois y avait des projecteurs qui passaient dessous...
La pression montait pas mal, je commençais juste à réaliser que j'allais vraiment voir le groupe en vrai.

Et puis le décor est apparu sur le rideau, le petit tambourineur qu'on voyait sur les affiches... Et là les deux filles qui étaient sur les sièges pile devant nous se sont levées d'un coup, on a dû se contorsionner pour voir un minimum de scène. Elles se trémoussaient déjà pas mal pendant la première partie, et elles auraient sûrement été plus à leur place dans la fosse, mais j'ai cru comprendre qu'elles restaient là pour le petit frère...
Bref, à cause de ça, tout le début est assez confus, on osait pas se lever à notre tour et gêner ceux qui étaient derrière nous...
Mais on a quand même pu avoir pas mal d'aperçus en se tordant bien le cou. Les images projetées sur le rideau étaient magnifique, et avec le début de "Dunkerque", c'était fou. Les vibrations dans le bois des gradins, le rythme qui pulse tout ce qu'il peut, la musique qui emplit les oreilles, et la voix, ô cette voix...

Le monde est un pervers
Et je continuerai de le braver
Parce que le monde est un enfer
Plus rien ne m?atteindra

Le premier rideau est tombé, mais il restait encore un blanc qui laissait voir le groupe, à un moment j'ai même cru qu'il y avait plus rien, que c'était juste leur fausse fumée avec les projecteurs, mais non. Le premier que j'ai vu, c'était Oli, il était de notre côté... Après j'ai aperçu le batteur, tout au fond de la scène, j'ai vu Mr Boris tout à fait à droite de la scène (enfin vu depuis le gradins, parce que pour eux c'était la gauche, hin...), et hop, une percée pour voir enfin Nico. Ahlàlà ça fait vraiment bizarre! Trop de mal à y croire...
Mais c'est bien lui, apparement en pleine forme, tout de noir vêtu et avec sa fameuse coiffure...

Juste après ça enchaîne avec Ceremonia, et là on a le sentiment que ça commence vraiment.

"ce soir on reste tout seul dans nos chambres
à attendre qu'on veuille bien nous entendre
fermer les yeux nous imaginer
n'oubliez... jamais"



Alice & June, devant nous les deux filles étaient en pleine folie, le décor projeté sur les quatre écrans ajoute un petit plus à l'ambiance, on est vraiment dedans!
Tellement plus intense que d'écouter l'album, j'ai déjà commencé à taper dans mes mains et j'ai pas dû arrêter plus de trois secondes pendant tout le concert, en fait...

"mais c'est qu'ici il n'y a plus de place
pour qu'elle puisse grandir davantage
elle n'avait juste qu'un ennui
c'est de comprendre les jours de pluie

mais je suis là"

Ca fait un effet monstrueux d'entendre ça "en vrai", d'apercevoir Nico qui se déchaîne, d'entendre sa voix aussi présente... Je sais plus où j'ai entendu dire qu'il chantait faux ou pas assez fort, mais c'était de la pure calomnie!

Par contre il y avait des chansons que je ne connaissais pas et j'ai pas trop compris les paroles, et certaines que je connaissais mais que j'ai mis un peu de temps à reconnaître, mais c'est emporté dans le tourbillon sans aucun problème...


Je crois que c'est juste après que Nicola nous a salués, nous faisant partager son bonheur de voir que Limoges a enfin une salle de concert digne de ce nom, plutôt que "ce machin un peu infernal", le Palais des Sports qui n'est pas fait pour ça et qui déçoit tous les artistes qui font l'effort de passer par chez nous...

Après je ne sais plus trop quels titres sont passés, peut-être Popstitute, et des vieux morceaux que je connais moins, identifiés après coup comme Astroboy ou Miss Paramount...

Je ne sais plus trop non plus à quel moment mes jambes m'ont propulsées debout, et désolée pour ceux derrière, mais c'était plus fort que moi, ça faisait un moment que ça me tannait...

Nico a dit "Ah, on est mieux un lundi à Limoges qu'un samedi aux victoires de la musique" et ça a fait super plaisir...

Pendant ce temps les autres allaient boire un coup, et j'ai su après que Boris (que je n'ai pas pu voir autant qu'Oli puisque j'était du mauvais côté) était malade, une angine ou un truc comme ça, et qu'il en a vraiment bavé mais il a bien assuré malgré tout...



Après ils se sont réunis tout au bout de l'avancée pour faire un petit moment accoustique, Nico a lancé son petit "okay" qui a fait rire tout le monde: il le dit comme un gamin, un peu "hoquèh"...
Et je sais plus à quelles chansons on a aussi eu droit aux fameux "say" (si c'est bien ça qu'il dit) et c'était absolument géniallissime...

Enfin bref, le moment accoustique est parti, et c'était très sympa même si j'ai reconnu aucun des morceaux, maintenant je sais que c'était "justine", "salombo" et "la colline aux roses".
Il me semble que c'est après qu'il y eu une magnifique version de "vibrator" uniquement au piano...

Après ça a été reparti avec plein de titres des deux derniers albums et je me sentais plus, je crois qu'à partir de ce moment-là je suis restée debout quasiment tout le temps, à chaque fois que je me rasseyais ça redémarrait sur une autre chanson que j'adorait trop... J'avais même mal aux pieds, avec mes ongles pas encore bien remis, mais je pouvais rien y faire!

Il y a eu Adora
"quand on s'approche de moi je suis
de moins en moins tranquille
il semblerait que mon fiancé soit une fille",

Gang Bang
"on m'a dit que je suis nul à l'oral
que je ne peux pas mieux faire
comme une vie fade et si triste à pleurer
moi je ne pense qu'à toi",

J'ai demandé à la lune avec une ovation terrible, tous les gradins étaient debout, tout le monde chantait, les décors sur les écrans étaient trop beaux...


Et Ladyboy, l'une de mes grandes grandes préférées où j'ai chanté quasiment tout du long,
"à nos joies passées
à nos ailes à nos étoiles
à la vie comme à la mort
nous tomberons nous rêverons encore",

et peut-être que c'est à ce moment-là qu'il y a eu Black Page, une autre chanson dont je suis carrément dingue,
"encore une nuit noire
et je n'ai pas envie là
de devenir
qu'un adulte imparfait"

et aussi June, avec des superbes images de clip (ben oui j'en vois jamais aucun moi alors j'en ai rattrapé pas mal d'un coup, lol!),
"ô maman pourquoi j'ai si peur que tout commence et que tout m'écoeure
(Oh oh...)
tu vois comment
à l'intérieur... de moi

je me sens"

et un grand moment avec 3 nuits par semaine où Nico n'avait même plus besoin de chanter,

J'ai aussi été très touchée par Electrastar, encore une de mes grandes préférées, j'étais l'une des seules de mon gradin à être restée debout...
"je voudrais te revoir
nier l'electrastar"

Et par Crash Me, là encore une que j'adore vraim
ent particulièrement, quelles images magnifiques sur les écrans, et là aussi c'était un moment de calme mais j'ai pas pu m'empêcher de rester debout...
"regarde
il suffira d'y croire
alors pars
des oiseaux dans le ciel

glissant du haut des montagnes
à crier que nos vies soient belles"



Il y a aussi eu Punker à un moment, et sûrement plein d'autres trucs que j'ai oublié...

Après ça devait être l'aventurier, je l'attendais plus tôt et j'ai bien cru qu'on l'aurait pas, mais ils peuvent pas faire un concert sans l'aventurier, non?
Pareil, tout le monde debout à chanter en choeur... Je me suis emmêlée dans les paroles, mais bon ça m'étonnerait que ça s'est entendu, lol, même pas pour mes voisins proches...


Il me semble qu'il y a encore eu un titre que j'adorais mais je sais plus ce que c'était, peut-être Starlight? Ou Pink Water?
Il me semble que c'était plus tôt, dans le flot des chansons que j'adore par-dessus tout et qui m'ont fait vibrer comme jamais...
"c'est quelqu'un qui m'a dit

qu'ici tout était fini
que le monde n'existe plus
que tout est perdu
qu'il n'y avait plus rien à faire
que les gens crèvent de prières
et comme à ciel ouvert
demain ne sera jamais

we love to say   we love to stay
we love to say   we love to stay"


Et Pink Water très émouvant avec les images sur l'écran...
"je partirai et je resterai
seulement vêtue de toi
souviens-toi encore
quelques fois de moi
et ne leur pardonne pas..."

Et après y a eu une nouvelle ovation et ça s'est terminé tout doucement sur Talulla, encore une magnifique, et Nico en a fait monter certains sur la scène pour les serrer dans ses bras pendant qu'il chantait, c'était une belle fin...
"ferme les yeux, le temps s'en va
et si tu veux, rêve avec moi"


"par milliers tes baisers te diront avec le vent, les oiseaux, les oiseaux
bonne nuit bonne nuit
par millions les poissons te diront avec les vagues, les sirènes
talulla talulla"

Et puis Nico a dit qu'ils savaient pas quand est-ce qu'ils reviendraient,
mais qu'ils espéraient bientôt... Et j'ai réalisé que c'était fini, et que c'était trop tôt, que je voulais tout rembobiner et recommencer depuis le début...

On ne se voyait pas être dans la fosse, étant deux grandes "coincées", mais je me suis quand même bien laissée submerger à souhait par toute
cette émotion... Je n'ai pas crié, ni sifflé, ni sautillé, ni tapé des pieds, ni levé les bras, ni agité le flash de mon portable à défaut de briquet (mais j'avais pas mon portable, grrr - heureusement que y a quelques photos sur le web, pour que j'illustre un brin...) mais je me sentais vraiment au diapason de tout ceux qui le faisaient, et c'était vraiment grandiose, magique.
Je les avais là, sous mes yeux, Nicola Sirkis en chair et en os, les musiciens aussi, c'étaient des instants très forts, à l'intensité palpable...

Et puis voilà, c'était fini, on est ressorties dans le froid et complètement sourdes, j'ai dû appeler deux fois mon père pour comprendre où est-ce qu'il me disait qu'on s'était garées, et j'avais encore tout ça dans la tête, les oreilles, le coeur...
Malheureusement ça part trop vite!


Mais la prochaine fois qu'ils partent en tournée, j'ai bien envie de faire comme certains: aller à plusieurs dates...




EDIT: c'est bien ce qu'il me semblait, j'ai oublié des trucs: la setlist complète est là... Et un autre compte-rendu vraiment bien fait ici...

EDIT 2: et hop l'article du "Populaire" (le journal du coin):

Publié dans Listen*n'Live

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cile01 30/03/2007 16:05

c sur ce concert été top!!!!!
alala inoubliable!!!!!!

Tortoise 23/03/2007 11:21

Ben vous avez eu raison, moi je regrette de pas l'avoir fait dès le début... Mais bon dans notre gradin y avait que les 2 devant nous... Ah là là ça aurait été encore mieux si on avait été ensemble, j'ai été trop bête de pas penser à vous garder des places et à vous dire où on était!Moi aussi je sentais plus mes mains à la fin, lol! Et j'ai aussi été impressionnée par 3 nuits et la lune, ça fait bizarre d'entendre distinctement les paroles sans même que Nico ait besoin de chanter, lol!Contente de pas être la seule à m'être embrouiller sur l'aventurier, pourtant s'il y a bien une chanson dont je connais les paroles par coeur c'est celle-là, lol, mais ça devait être l'émotion!Oui, pour une fois que le popu fait plaisir à lire...Moi aussi je suis encore un peu dedans, j'arrête pas d'y repenser... Et j'arrête pas de rêver de faire uen autre date, mais bon c'est techniquement pas trop possible, ça m'énerve...En tous cas c'est super de partager ça avec toi!à+...

merya 22/03/2007 19:03

fabuleux ton résumé!! j'ai eu l'impression de revivre le concert ^^
sauf que nous on s'est pas gênées pour se lever dès le début lol mais bon en même temps ils étaient totalement apathiques au moins ça les aura fait réagir ^^
j'ai bien cru que ce maudit rideau n'allait jamais tomber mais quand il l'a fait...j'aurais jamais cru qu'il puisse y avoir encore plus d'ambiance lol j'ai encore mal partout de m'être trémoussée pendant deux heures mais ça valait vraiment le coup...j'étais trop fière de moi j'ai reconnu électrastar dès les premières mesures ^^ quant à  "3 nuits par semaine" et  "j'ai demandé à la lune"...c'est impressionant d'entendre 6000 voix se mêler et de les voiren vrai...c'est clair ça fait bizarre on a du mal à y croire
mais le mieux c'était l'aventurier je l'attendait depuis le début celle-là lol et je suis d'accord avec toi indochine sans l'aventurier c'est plus vraiment indochine...j'ai pas arrêté de m'emmêler dans les paroles mais de toute façon je chantais déjà tellement faux vu que je n'avais plus de voix que ça ne changeait pas grand chose mdr
et la cerise sur le gâteau c'est l'article dans le popu qui démonte un peu polnareff lol mais qui rend toute sa gloire à indo...
voilà c'est tout ,juste que j'y suis encore un peu quoi ^^