Debout Sur Le Zinc à Veyrac, 15/05/10

Publié le par Tortoise

C'est presque devenu une habitude: chaque année à l'Ascension, c'est Veyracos.

 

Donc, samedi dernier, nous avons remis le cap sur "le plus grand des petits festivals", son cadre super convivial, et son accoustique délectable après les bouillies de Bourges...

 

http://tortoise.servhome.org/images/PICTSIES/music/veyraco.jpg

 

http://tortoise.servhome.org/images/PICTSIES/music/veyraco24.jpg

 

Ce soir-là, on avait repéré Debout Sur Le Zinc, que du coup j'ai découvert pour l'occasion lors de ces derniers mois. La chanson Des mots d'amour m'était familière mais c'était bien tout, et sans avoir eu trop le temps de bien explorer leur abondante discographie, j'étais bien contente de la découverte et ça me paraissait très prometteur en live.

 

Mais auparavant, une autre découverte:  Idéo, très sympa aussi, et très prometteur, je leur souhaite un beau bout de chemin...

 

http://tortoise.servhome.org/images/PICTSIES/music/veyracoideo.jpg

 

Pendant ce temps la plupart du public continuait à papoter comme si de rien n'était, c'est gênant, surtout envers le groupe...

 

M'enfin on était quelques uns à apprécier, c'est déjà ça.

 

http://tortoise.servhome.org/images/PICTSIES/music/veyracodslz.jpg

 

Ensuite, Debout Sur Le Zinc s'est mis en place, et a démarré fort (et doucement en même temps, si j'ose dire) avec En attendant le pire, une de mes préférées de leur dernier album....


Je n'ai pas réussi à retrouver tout ce qu'ils avaient chanté, mais j'ai avec certitude dans le désordre:


Scylla, une autre chouette du dernier,

L'arbre, déjà une chanson trop trop belle, mais alors la longue plainte "et ce looong silence" en live, ça fout le frisson,

Les mots d'amour, une de celles que je préfère et que j'attendais plus que tout,

Elle, ZE ONE que j'attendais par-dessus tout,

Je cherche encore, bien sympa aussi,

Les moutons, je me souvenais plus à quel point elle est géniale!,

Elle m'ennuie, j'aurais pas pensé qu'ils la feraient, elle me fait tripper celle-là,

Anita, jolie...,

Si l'idée nous enchante, pareil, je m'en souvenais pas, elle est chouette,

La valse misère, je garde en souvenir les valseuses qui s'en donnaient à coeur joie aux pieds du duo, c'était un beau moment...,

J'ai, bien intense en live celle-ci aussi,

Aller simple, jolie mais j'aurais préféré Te promettre la lune dans la même veine,

La déclaration, très jouissive apogée!

 

Je me demande s'il y a bien eu aussi Le roi du monde, Le bleu du miroir, Emilie, Yvonne, L'abbé Chamel, Rester debout ou encore Un jour ou l'autre...

La seule zappée que j'aurais vraiment voulu, c'était Ma petite chérie (ou La lettre perdue, au choix), mais bon.

 

Et avec la vraie bonne accoustique (au risque d'être lourdingue ^^), on en profitait vraiment à fond, surtout de la si belle voix du chanteur...

 

Et ce qui est bien, c'est qu'ils se déplacent beaucoup (à tel point qu'à certains moments je cherchais un peu où était passé un tel ou un tel, et/ou que je ne savais plus trop où donner des yeux ^^), alors on a pu bien admirer chacun d'entre eux!

 

 

     

 

      


Le contrebassiste était particulièrement incroyable, un truc de ouf. J'ai eu un p'tit coup de coeur pour le batteur, vu de près trop brièvement... (gaaah, cette chemise à la Fersen ^^)

 

      


Et puis le chanteur, quoi. Tellement bon. Tellement expressif. J'adore quand il sourit, ça lui éclaire carrément la tronche, ça fait très méditerranéen, très généreux...


 

      

 

 

On voit vraiment qu'il est heureux de faire sa musique ; et c'est vrai pour tous: on sentait vraiment qu'ils prenaient leur pied et c'était d'autant plus jouissif de notre côté.

C'est incroyable à quel point ils se sont donnés à fond, c'était particulièrement flagrant avec la chemise complètement trempée et les cordes cassées au violon...
 (je crois que je fais une fixette sur les cordes cassées, moi, c'est un détail que j'aime bien ^^)

 

Bref, on en est encore ressorties le dos cassé et les pattes en compote, mais pinaise qu'est-ce que c'était bon!

Je crois qu'ils font partie de ceux que je retournerais voir sans même y réfléchir...

 

 

Les photos du concert ne sont pas de moi, mais de la comparse Mari' .

 

 

 

(et mirde, déjà midnight. autant pour mes vaines résolutions de reprendre de meilleures habitudes! mais j'y arriverai, tudju, j'y arriverai.)

Publié dans Listen*n'Live

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article