Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques (Philip K. Dick)

Publié le par Tortoise

Parce que je préfère de loin le premier titre: c'est en partie ce qui m'intriguait et me donnait envie de le lire...
Et en plus la couverture du poche est jolie, j'ai trouvé, à la gare (je l'ai acheté et lu en revenant de bretagne).



Sur terre, quelques temps après l'holocauste nucléaire : les espèces animales ont quasiment disparu et certains humains, dit "spéciaux", se sont mis à muter, voire à régresser.
Rick Deckard est chasseur de prime. Il est chargé de démasquer et d'éliminer les Nexus 6, des androïdes dont le séjour sur terre est illégal. Mais leur perfection est telle qu'il est quasiment impossible de les différencier des humains.
Ils pourraient d'ailleurs être bien plus nombreux que prévu. Au point que Deckard finira par se demander s'il n'est pas lui-même une création artificielle dont les souvenirs auraient été implantés.

Mais alors qu'est-ce qui différencie les humains des androïdes? Peut-être cette capacité à utiliser la "boite à empathie", qui les plonge dans le corps perpétuellement meurtri de Wilbur Mercer. Mercer qui pourrait bien s'avérer être un usurpateur...

 

Très intéressant questionnement sur ce qui fait la différence entre les androïdes et les humains, du moins ce qui reste de l'humanité terrienne, évoluant dans un milieu tellement sinistre qu'elle se raccroche à l'acquisition des rares vrais animaux restants, à la télé ultra formatrice et à la religion...

 

Le personnage principal est attachant, et il y a un bon rythme, j'ai été tenue en haleine du début à la fin.

 

Pas mécontente d'avoir lu cette grosse référence de SF ^^

 

Publié dans Reading*Patch

Commenter cet article

endea 14/11/2012 10:01


Un monde sinistre, oui je suis d'accord, voire même pathétique dans la mesure où les hommes ne rêvent que d'avoir des animaux vivants.


J'ai peine à imaginer un monde sans végétation ou animaux, ce serait vraiment atroce ! Ni à imaginer un monde avec des androïdes qui ne resssentent pas d'affects.


Pour le reste c'est effectivement une grosse référence SF !

Tortoise 16/11/2009 13:08


Merci pour le conseil, je prend!
J'ai cru comprendre aussi qu'il existe des suites à Blade runner écrites par un autre auteur après le film... Je vais tenter d'y jeter un oeil aussi!


El Jc 16/11/2009 07:28


Et moi je suis ravie que cette oeuvre de Dick est emporté ton adhésion. Dans quelques temps si tu décides de retourner voir du côté de Dick, je te conseille fortement la lecture d'Ubik. Tu passeras
là aussi un très bon moment.