Pourquoi j'ai mangé mon père (Roy Lewis)

Publié le par Tortoise

  Il y a quelques temps déjà, j'ai lu ce livre dont j'avais pas mal entendu parler (entre autres par Pratchett himself dans une interview) et dont le titre m'intriguait fort.

http://tortoise.ovh.org/misc/mangepere.jpeg

Il faut tout de suite accepter le fond historique et ethnologique autant que la loufoquerie fondée sur le décalage et l'anachronisme.
A partir de là, c'est un pur délice.

Bien loin de l'image littéraire habituelle du cro-magnon très limité dans son intellect et son langage, on découvre dans ce clan familial préhistorique fort sympathique des membres aux prénoms aristocratiques à l'anglaise (Edouard, Ernest...) qui utilisent un langage châtié et mènent des réflexions très élaborées, avec moult mots très savants et clins d'oeils anachroniques de l'auteur.

Je vais me permettre de paraphraser Wiki qui résume à merveille:

Ernest, un jeune homme préhistorique du Pléistocène moyen raconte les aventures de sa famille et en particulier de son père Édouard, féru de sciences et pétri d'idées généreuses. Pour échapper aux prédateurs de l'Afrique orientale, Édouard invente successivement le feu, les pointes durcies à la flamme, l'exogamie et l'arc. Seul l'oncle Vania voit cette débauche de progrès d'un mauvais œil et ne se prive pas de critiquer Édouard, en profitant toutefois de ses dernières trouvailles : si son cri de ralliement est"Back to the trees!", il le pousse volontiers auprès d'un foyer rassurant.

Bien que l'histoire semble se passer au cours de l'ère du Pléistocène, en fait c'est la plupart de l'évolution et des inventions de nos ancêtres préhistoriques qui sont ramenées à l'échelle d'une même génération, ce qui nous permet de survoler tout ça d'une manière beaucoup plus concrète et ludique, c'est très intéressant.

On peut aussi faire tout un tas de parallèles avec notre société actuelle, à travers tous les thèmes et attitudes possibles et imaginables.

Mais surtout, c'est vraiment drôle!

C'est un petit livre étonnant très agréablement surprenant.



" Ta saloperie de feu va vous éteindre tous, toi et ton espèce, et en un rien de temps, crois-moi ! Yah ! Je remonte sur mon arbre, cette fois tu as passé les bornes, Edouard, et rappelle-toi, le brontosaure aussi avait passé les bornes, où est-il à présent ? Back to the trees ! clama-t-il en cri de ralliement. Retour aux arbres ! "



Publié dans Reading*Patch

Commenter cet article

Vert 10/02/2010 23:11


Ca fait fort longtemps que je l'ai lu, mais il m'avait fait belle impression à l'époque (alors que j'ai pas dû saisir la moitié des allusions). Un bouquin fort sympathique ^^