Si c'était possible, bah alors...

Publié le par Tortoise

Ceci est un tag qui semble se propager comme une traînée de poudre dans la blogosphère, personnellement j'ai été désignée par The Bursar...


 1) Si on vous proposait d'écrire votre auto-biographie, vous prendriez qui pour nègre ? (et oui, tout le monde n'a pas un don pour la littérature)

 Hmm, ça me gênerait d'imposer un sujet aussi plat que ma petite vie banale et inintéressante à un auteur qui aurait mieux à faire de son temps et son talent.
(Surtout que bon, je scribouille un peu moi-même, bien que ce soit très présomptueux de parler de don pour la littérature, en l'occurence.)
M'enfin si on rêve un peu et que j'envisage la chose, je verrais bien un auteur au style vraiment fluide, ayant de l'humour, le sens du détail, un univers assez onirique et loufoque, une certaine culture littéraire et une dose de réalisme, et là je vois: Neil Gaiman.
J'ai beau réfléchir, je ne vois personne d'autre.
Pourtant je ne suis pas encore Gaimanomaniaque, mais je dois bien reconnaître que ça commence à venir, surtout depuis ma lecture de Neverwhere...


2) Vous êtes en train de lire le tout dernier chapitre d'un livre, celui qui vous a fait passer une nuit blanche, la fin qui vous fait saliver (notez le jeu de mots siouplé) depuis une centaines de pages... Lorsque survient un homme, torse nu. On va dire qu'il s'appelle... Daniel Craig. Il a l'air chagrin. Il a une petite douleur à l'épaule, et est persuadé qu'un petit massage lui ferait le plus grand bien. Que faites-vous ? (PS pour les garçons : à la place de Daniel Craig, merci de comprendre... Allez, soyons fous, Scarlett Johansson, mais en bikini, pas torse nu !)

Déjà, comme je ne savais pas qui était Daniel Craig (eh oui, je n'ai jamais vu un seul Bond de ma vie), je remplace par, mettons, David Tennant.
Bon. Ben maintenant que j'y réfléchis, si le bouquin a vraiment un suspense aussi efficace, ben je lui demanderais de simplement attendre une minute, parce que bon, il faut que je sache.
(Mais j'en ai pas pour longtemps, et juste après, c'est ok)



3) C'est la fin du monde. Quel livre mettriez-vous dans la capsule qui sauvegardera une trace de l'humanité ? (voudriez-vous vraiment que ce soit Orgueil et Préjugés ?)

Hmm. Epineux, ça. Pas un truc trop fantasy, que ça colle un minimum à la réalité de l'humanité disparue, qu'ils ne fassent pas une idée trop fausse de nous...
Peut-être les Chroniques d'Alvin le Faiseur, parce qu'il y a de tout: le côté historique, le poil de fantasy (et les précisions des préfaces dignes des geeks littéraires), le côté religieux/moraliste, une certaine dimension humaine et une saga agréable à lire, enfin j'avais trouvé. (après tout, ça justifie aussi la théorie Pratchettienne du Pan
 narrans.)



4) Quelle est pour vous la pause lecture idéale ?

Un jour de congé où je n'ai rien de spécial à faire, de la belle bruine dehors (mais pas trop sombre quand même, faut de la luminosité pour lire), un bon thé dans l'autre main et une musique de fond un peu celtique émanant de l'ordi allumé, prêt à faire un saut sur le Wiktionnaire ou Wikipédia (ou autre), en pyjama sur le canapé moelleux. 


5) Si vous aviez le pouvoir de trucider/effacer un personnage de roman, ce serait qui  ?

J'aurais assez envie de déboulonner l'entité appelée Les Contrôleurs, dans les livres de Pratchett. Ces foutus empêcheurs de rêver en rond. 


6) Sauveriez-vous Voldemort, juste pour avoir un huitième tome ?

Je ne veux pas de huitième tome. J'aime beaucoup la dernière scène avant l'épilogue, dans le Bureau du Directeur avec le portrait de Dumbledore, celle que je considère comme la vraie fin, qui clotûre joliment tout en laissant le champ ouvert à l'imagination débridée des fanficqueuses.

(parce que bon, je comprend la volonté de JKR de boucler la boucle, mais je ne démord pas pour autant que l'épilogue est de trop). 


7) Jusqu'où êtes-vous allés pour un livre ?

Hmm... Me priver de petit-déj', ou de dessert, tellement j'étais prise par ma lecture. Et attention, pour moi, le petit-déj', c'est sacré.
(d'ailleurs ça ne m'est pas arrivé souvent, tellement j'ai particulièrement de mal à me réveiller sans ça)


8) Si vous pouviez retourner dans le passé rencontrer un auteur. Ce serait qui ? Quelles seraient vos toutes premières paroles ? (A part "bonjour")

Dans le passé, donc il faut que ce soit un auteur mort? Ca restreint déjà... Et même, je ne sais jamais ce que je pourrais trouver à dire à un auteur que j'aime, en-dehors du très original "j'adore ce que vous faites".


9) Décrivez la bibliothèque (personnelle ou pas) de vos rêves.

 

La professionnelle: une belle bibli un peu à l'ancienne, avec des boiseries et des coursives (mais des rayonnages à taille humaine, pas d'échelles casse-gueule). Remplie principalement de fantasy et de SF, mais aussi un peu de toutes sortes d'autres trucs (y compris un tas de documentaires sur les mythologies, symbolismes, etc). Avec quasiment pas d'ouverture au public, et un public bien choisi, des amis de la maison, en gros. Et pas de prises de têtes de développement de la lecture publique, etc, pas de responsabilités, un truc autonome proche de l'autarcie mais quand même ouvert sur un milieu de gens passionnés. Un emploi avec un peu de gestion mais pas trop, et surtout des heures et des heures de lecture dans le seul objectif d'enrichissement de la culture personnelle et de la simple application du plaisir de lire.

La personnelle: des étagères partout sur les murs! Mais pareil, toutes faciles d'accès. Et une belle pièce avec des boiseries aussi ^^


10) Vous retournez dans le passé (décidément, bande de veinards !), en pleine 2ème guerre mondiale. Quel livre donneriez-vous à Hitler pour qu'il arrête de cramer des bouquins ?

 

Aucune idée. Je pense bien à Fahrenheit 451, mais je doute que ça puisse infléchir Hitler. Ni n'importe quel autre bouquin. Ou alors... Peut-être la série des Thursday Next. Et encore.

Publié dans Quizz*Potatoes

Commenter cet article

Tortoise 14/11/2009 20:21


Ah oui, pas mal, cette interprétation de la dernière question...


chiara 14/11/2009 19:25


j'adore ton truc. Pour Daniel Craig.... euh je crois que le suspense attendrait (un peu). Pour la fin du monde : Les dépossédés, d'Ursula le Guin, histoire de s'imaginer ce que nous aurions pu
créer comme société. Je ne sauverais pas Voldemort moi non plus. Ah, et pour Hitler : un dictionnaire, genre le Gaffiot. Sur la tête, un bon coup.


The Bursar 14/11/2009 18:14


Je n'ai jamais eu de pulsions meutrières envers les Contrôleurs, mais c'est parce que j'ai confiance en la Mort donc je savais qu'à la fin il leur ferait bien payer et le coup de la lutte à coup de
chocolat était vraiment pas mal. Je pense que s'il y avait un personnage que je voudrais trucider chez Pratchett, ce serait Diamanda, parce que je ne l'aime vraiment pas avec sa volonté de régenté
tout et de mépriser les autres.
Pour la fin d'Harry Potter, je suis tout à fait d'accord avec toi, à mort l'épilogue !!!